Conte de Noël et miyuki : les lutins fugueurs

Vous êtes-vous déjà interrogés sur le quotidien des personnages qui peuplent les boules à neige ? Non, évidemment ! Tout le monde se moque de savoir ce que font les rennes, les pères Noël et les licornes dans ces minis bocaux en verre. Alors laissez-moi vous raconter la triste réalité… Laissez-moi vous raconter l’histoire de deux lutins prénommés Elfie et Grim.

Nombreux sont les lutins qui vous diront que la vie oisive d’un lutin dans une boule à neige est bien plus enviable que celle d’un courageux lutin travaillant durement à la confection des jouets de Noël. Après tout, quoi de plus appréciable que de ne rien faire et de n’avoir de comptes à rendre à personne ! Ces lutins, bien sûr, n’ont jamais vécu dans une boule à neige et contrairement à Elfie et Grim, ils n’en connaissent pas les désagréments.

Nous ne développerons pas ici les gênes les plus banales (telles que le mobilier factice qui encombre l’espace inutilement, les parois de verre ou de plastique dans lesquelles on se cogne le nez ou le fait d’être constamment sous l’eau sans tuba ni lunettes de plongée). Nous mentionnerons uniquement les trois principaux problèmes de ce couple malchanceux.

IMG_20181212_105312_423.jpg

Problème Numéro 1: nos deux lutins étaient régulièrement espionnés par un monstre aux yeux énormes et à la dentition… clairsemée. Ils étaient alors contraints de s’immobiliser durant une durée indéterminée (pour un jeune lutin, cela est très très très difficile car les lutins sont de nature très active).

Problème Numéro 2 : avant de les regarder sous toutes les coutures, le monstre s’amusait à agiter leur boule dans tous les sens. Ayant l’estomac fragile, Grim devait lutter pour ne pas recracher son pudding. La vision de son compagnon pris de nausée avait pour effet d’indisposer la douce Elfie.

Numéro 3 : l’agitation de la boule avait pour atroce conséquence de faire virevolter des flocons de neige synthétique à laquelle Elfie était allergique. Se retenir d’éternuer devant le monstre aux gros yeux était éreintant ! Ceux qui ont déjà eu le nez qui chatouille sans jamais pouvoir éternuer savent tout du supplice que la petite lutine devait quotidiennement endurer.

Sur la même étagère, Lili la licorne vivait paisiblement dans sa boule à paillettes (il faut dire que les licornes sont peu enclines au travail et apprécient grandement d’être admirées). Elle ne comprenait pas que ces casse-pieds de lutins se plaignent ainsi et elle devait bien avouer que sa vie parfaite n’était plus si parfaite depuis leur emménagement en décembre dernier. Le monstre aux gros yeux et au sourire édenté l’avait d’ailleurs un peu délaissée et il agitait de moins en moins sa merveilleuse boule dorée. Lili aimait vivre dans un tourbillon de paillettes et sous les acclamations du monstre. Il fallait donc trouver une solution mais la réflexion n’est pas le point fort des licornes (qui excellent par ailleurs dans bien d’autres domaines).

Un soir, n’en pouvant plus des éternuements incessants de sa voisine, Lili envoya valser la boule à neige d’une vigoureuse ruade (les licornes sont fortes quant il s’agit de passer à l’action). Patatras, le verre se brisa. Et voilà, nos lutins malheureux escaladant le sucre d’orge en plastique et s’échappant de leur prison. Ils allaient enfin pouvoir découvrir la fraîcheur de la neige, l’odeur des sapins et le goût du pain d’épice.

😊

 

Diagramme et histoire par le bazar de Milipuce 

Ne peuvent être reproduits par un tiers sans autorisation

Conte de Noël

Ayant un peu forcé sur la crème glacée cet été, le père Noël se trouva coincé des l’entrée de la première cheminée. Rudolf, habitué aux excès de ce bon vieux pépé, avait déjà réfléchi à un plan B. En quelques sauts, il se rendit à l’atelier et ni une ni deux, un svelte lutin fut chargé de piloter le traineau plein à craquer. Direction les maisons des enfants obéissants pour distribuer plein de joujoux. Et le père Noël me direz-vous ? Et bien il apprend à être moins gourmand !

Pas de morale à cette histoire car chacun a ses qualités et ses défauts (à votre avis, pourquoi le renne a le nez rouge et le lutin de grandes oreilles ?)

IMG_20181208_132209_373.jpg

J’espère que ma contribution au défi 🎅 vous a plu 😀

Toutes les explications sur ce défi créatif lancé par Coeur citron sont dans le précédent article

À bientôt

Biz

 

Défi miyuki avec Coeur Citron : Le père Noël dans tous ses états

Hello

Je profite de l’attente à la gare de La Rochelle (ville magnifique et propice aux jolies rencontres entre perleuses !) pour vous parler d’un défi créatif auquel Coeur Citron a la gentillesse de m’associer.

L’idée est simple et le seul objectif est de s’amuser : tisser le 🎅 dans tous ses états ! Une fois, le tissage achevé hop hop hop vous le publiez ou vous nous l’envoyez pis l’affaire est dans la hotte 😀

Si vous souhaitez vous lancer dans la création de diagrammes, Vous obtiendrez des conseils sur le groupe Facebook Savoir créer son propre diagramme . Vu le thème actuel l’ambiance sera très festive…  (version sans langue de bois : cela va probablement être du grand n’importe quoi 😂 Je vous dirais peut-être qu’elle était mon idée initiale… Si j’assume 😉)

 

À bientôt

 

Egypte en Miyuki : la reine Cléo et son chat

Bonjour

nouveau défi créatif proposé par Emilie alias Cœur Citron sur son groupe Facebook : créer un diagramme sur le thème de l’Egypte.

Ma participation s’intitule « la reine Cléo et son chat ».

cléo et son chat le bazar de milipuce
Licence Creative Commons
la reine cléo et son chat de le bazar de Milipuce (Emilie Gilson) est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

 

Vous en pensez quoi ?

 

Halloween et miyuki : la sorcière pressée

Bonjour à tous

un petit article rapide pour vous parler d’un concours, de la relance d’un projet et d’un futur concours (oui j’ai voulu faire un teasing mais c’est pas terrible !).

Je participe au concours organisé par e-perleshop.com sur le thème d’halloween. Si vous voulez voter pour ma création, c’est par ici que cela se passe (ou sur leur page facebook).

sorcière pressée par le bazar de Milipuce
Licence Creative Commons
La sorcière pressée de Le bazar de Milipuce est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Avant de vous offrir le diagramme, je vous annonce que j’ai relancé mon projet de boutique en ligne (j’avais créé une boutique l’année dernière dans un contexte difficile et je n’avais jamais eu le coeur de la faire « vivre »). Dernièrement, j’ai eu envie de ne pas rester sur un échec. Vous trouverez donc en haut de la page le lien direct pour accéder à mon nouveau bébé. C’est un essai et je suis preneuse de vos remarques pour l’améliorer. Si cela ne fonctionne pas, j’aurai au moins essayé.

Je vous annonce également que mon compte instagram approche les 1000 abonnés et que j’organiserai un concours pour fêter cela. Mais je suis en manque d’idées donc si vous avez des envies particulières, dites-le moi.

Bon, la petite sorcière pressée et son chat noir (en bien mauvaise posture) sont donc à fond dans la course au titre du plus beau tissage d’halloween  (je ne pense pas gagner mais je suis contente de partager mon travail avec vous et de lire tous vos messages… Et aussi de voir que des créatrices que j’admire et que je connais uniquement à travers un écran vantent mon travail auprès de leurs abonnés 😍)

couleurs sorciere pressée le bazar de milipuce

sorcière pressée le bazar de milipuce
Licence Creative Commons
la sorcière pressée de emilie gilson / le bazar de milipuce est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Je vous mets le diagramme avec les étiquettes et les références couleurs (c’est sous cette forme que seront présentés les diagrammes vendus sur la boutique… il y aura bien sûr du blabla sur le fait qu’ils sont sous licence et qu’il ne faut pas les commercialiser ).

Biz et à bientôt