Broderie sur bois ou comment customiser sans dépenser des fortunes

Bonsoir les amis,

comment allez-vous ? Il fait un poil frisquet depuis quelques temps, non ? Du coup, j’ai eu envie d’une ambiance un peu cosy et d’un DIY inédit (pour moi hein, je parle toujours de ma pomme, vous l’aurez compris). Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (et si ce n’est pas le cas, je vous encourage à le faire, hihihi), vous savez que Créavéa organisait un concours créatif ouvert à tous. Je précise que ce concours est désormais clos (les résultats seront connus demain, je croise les doigts, les orteils, je trépigne, j’espère, même si je me dis que j’ai très peu de chances de remporter le premier prix).

Je vous présente aujourd’hui ma participation : une broderie sur bois et une petite peinture façon origami qui m’ont permis de customiser une caisse à vins que j’ai depuis des années. J’ai pendant une période recherché des caisses à vins pour mon projet d’étagères murales spéciales wawa. Le temps que ma maman vienne à la maison, j’avais déjà trouvé mon bonheur  et dans l’attente de lui trouver une utilité, j’ai donc mis de côté la petite caisse qu’elle avait déniché pour moi.

caisse customisée par le bazar de milipuce

La broderie sur bois me faisait envie depuis quelques temps mais je n’avais pas de projet concret jusqu’à ce fameux concours. Comme d’hab avec moi, un truc qui prend la poussière, un besoin existentiel et paf, un DIY.

Donc voici voilà, la procédure selon moi pour customiser une caisse en bois en deux temps et quelques mouvements (peut-être est-ce la bonne, peut-être en existe-t-il une meilleure ?) :


De quoi qu’on a besoin ?



Matériel pour la broderie sur bois


  • un support en bois,
  • une perceuse avec un foret à bois (et chargée si elle est sans fil ! parce que la mienne était à plat donc grosse frustration en attendant la charge),
  • du fil (ici de la laine de récupération),
  • des ciseaux
  • une aiguille à laine
  • un modèle

Matériel pour la peinture façon origami


  • du papier carbone
  • un modèle
  • un crayon de papier
  • une règle
  • de la peinture (ici de la chalky!!!) et un pinceau
  • un feutre (ici un posca)
  • du scotch de masquage

Comment qu’on fait, donc ?



Pour la broderie :


  • scotcher le modèle sur le support en bois
  • pré-percer les trous au niveau des croisements
  • percer
  • tracer les traits entre les différents trous en suivant le modèle
  • passer le fil dans les trous à l’aide de l’aiguille
  • effacer les traits si besoin

Pour la peinture :


  • reproduire le modèle sur le support à l’aide du papier carbone (utiliser une règle si besoin)
  • si vous souhaitez peindre l’extérieur, utilisez le scotch pour délimiter les contours du dessin
  • appliquer plusieurs couches de peinture selon l’effet souhaité
  • à l’aide du feutre, tracer les contours

 

J’ai compliqué un peu l’étape du tissage en utilisant une laine de mon stock qui comme vous pouvez le constater comporte de petites boules. Après quelques passages dans un même trou, la laine pouvait avoir un peu plus de mal à passer. Mais l’effet étant joli, j’ai pris mon mal en patience.

le bazar de milipuce cutso caisse à vins

grimm ce relou

Et le chaton trop mignon et trop relou, c’est cadeau !

Bonne soirée

Des bisous, des pensées positives, de la motivation et à bientôt !

DIY  » Halloween  » : perles miyuki et déco

Bonjour chers lecteurs

J’avais commencé à écrire cet article il y a plusieurs jours mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu et ma désorganisation habituelle n’a pas pu être compensée par un gros travail de dernière minute (car dernière minute, il n’y avait plus).

Je vous présente tout de même ce que j’ai pu réaliser pour Halloween à savoir deux motifs de tissage et un petit peu de décoration.

Je vous montre tout d’abord mes créations en perles. Alors, je mets de plus en plus de messages sur mes diagrammes (en plus de l’indication de licence Creative Commons, j’ajoute désormais que le partage sur Pinterest est interdit. Pourquoi ? Je vous renvoie à l’article de Cœur Citron sur le sujet délicat de Pinterest et des droits créatifs). Si vous souhaitez enregistrer sous Pinterest des créations pour votre usage privé, je vous conseille de créer un tableau secret.

halloween motifs le bazar de milipuce.jpg

 

Jack Skelleton

diagramme Jack Skellington par le bazar de milipuce
PAS DE PARTAGE SUR PINTEREST / NO SHARE ON PINTEREST

Wednesday Addams

le bazar de milipuce diagramme mercredi  wednesday addams.jpg

 

Je vous montre la décoration (un peu faiblarde mais bon y a des moments où l’on ne peut pas faire mieux).

 

Le photophore Momie est réalisé avec ceci :

IMAG0527.jpg

Et la décoration de la porte avec de la feutrine noire (mais du papier noir fait aussi bien l’affaire).

Pour le pot à bonbons, j’ai juste recouvert un récipient (dont je ne citerai pas la marque) avec du papier crépon orange.

Je vous souhaite une journée d’Halloween gentiment effrayante et je ferai mieux l’année prochaine c’est promis !

A bientôt

 

 

Comment rajeunir un vieux tabouret de bar ? En le transformant en une assise cosy pour le salon !

Aujourd’hui, tout est dans le titre. Je poursuis cette semaine l’aménagement de mon salon en essayant de débourser le moins d’argent possible et donc en utilisant ce que j’ai sous la main. Après la palette transformée en table basse, je vous présente donc le vieux tabouret de bar transformé… bah c’est toujours un tabouret ! Je l’ai simplement déplacé dans le salon. Et puis, je lui ai scié et peinturluré les pattes, je lui ai ajouté de la mousse sur le dos et je l’ai habillé d’une housse en crochet.

tabouret lebazardemilipuce.jpg

Un petit avant-après (je mets en légende qui et qui au cas où)

vieux tabouret de bar
avant
tabouret lebazardemilipuce
après

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous explique la procédure.

Niveau matériel, j’ai utilisé :

  • un vieux tabouret
  • de la mousse
  • de la ouate
  • de la colle néoprène liquide
  • de la peinture (encore et toujours le fond d’un pot de chalky paint)
  • de la laine
  • un crochet
  • une scie sauteuse ou une scie
  • un couteau à pain (bah oui!!!)

Étapes

J’ai marqué les pieds et j’ai utilisé la scie sauteuse pour les découper.

 

J’ai peint (je vous épargne la photo au vu de la qualité des précédentes)

J’ai tracé sur la mousse la forme de l’assise et j’ai découpé à l’aide du couteau à pain. L’avantage du couteau à pain est double : il est grand et permet donc d’avoir une découpe droite, il est rigide (contrairement à une lame fine), ne se plie pas et donc il découpe droit.

Après le découpage, vient le collage. J’ai utilisé de la colle néoprène liquide qu’il faut déposer sur les deux supports. Un conseil : commencez par le support bois car la colle a tendance à être absorbée par la mousse et donc à sécher rapidement. Il faut ensuite déposer la ouate (ce n’est pas indispensable mais cela donne plus de moelleux à l’assise). Je l’ai bloqué sous la mousse mais vous pouvez l’agrafer sous le tabouret.

J’ai réalisé une housse avec de la laine (achetée chez Action, très douce et économique : 3 euros les 200 g). Elle se tricote avec des aiguilles de 9-10 mm et j’ai donc opté pour un crochet de 10 mm.

J’ai suivi les conseils trouvés sur le site chouettekit.fr et comme le diagramme proposé ne permettait pas d’obtenir un rond assez grand, j’ai poursuivi en augmentant régulièrement à chaque rang. Lorsque le diamètre du cercle fut suffisant, j’ai poursuivi sans réaliser d’augmentation autant de rang que nécessaire pour réaliser la bordure. J’ai crocheté des petites attaches et j’ai passé un fil pour resserrer la housse et bien l’ajuster.

Et voilà.

table-basse-et-tabouret-le-bazardemilipuce.jpg

Demain, je reprends les pinceaux pour redonner un coup de jeune à ce vieux meuble. Il a déjà perdu son plateau tout moche (je dois lui en fabriquer un tout neuf avec ce que j’ai en stock parce que j’ai mis tout le budget dans la peinture !)

meuble de mémé
Projet en cours…

J’ai enfin transformé ma palette Europe en table basse

Et oui, j’en parle depuis longtemps voire trop longtemps. En tout cas suffisamment longtemps pour avoir usé vos petits nerfs. Vous vous dites que fabriquer une table basse avec une palette, ce n’est franchement pas difficile, qu’il suffit d’un coup de ponceuse, de quelques vis et de quatre pieds. Vous vous dites d’ailleurs que la Milipuce est bien casse-pieds avec son histoire de palette. Et vous n’avez pas idée de la justesse de vos pensées. Oui, transformer une vieille palette en meuble n’a rien de sorcier. Oui, le matériel nécessaire est minime et la réalisation est un jeu d’enfants. Et oui, je suis grave casse-pieds… mais voilà, chercher des pieds pour ma table basse m’a littéralement cassé la tête.

 table basse lebazardemilipuce

Au début, j’ai totalement flashé sur les pieds en épingle dont le design simple et rétro correspond bien à mes envies du moment. Mais après plusieurs semaines de recherche sur internet, j’ai abandonné l’idée en raison du prix élevé des fameux pieds.

Les roulettes ? Pratiques et plutôt économiques mais mon canapé (qui est en fait un vieux lit en fer forgé) est très haut et ma table basse ne devait pas être… bah, trop basse. Et puis, les roulettes c’est trop basique, trop vu et revu alors j’ai dit « jamais de la vie ! ».  

Les petits pieds de la table de chevet récupérée aux encombrants ? Design parfait mais trop faiblards pour supporter une palette.

Après plusieurs mois de tergiversations, j’ai donc décidé de fabriquer mes propres pieds à l’aide de tuyaux en cuivre. De nombreux tutoriels fleurissent sur la toile ou dans les magazines et le résultat est franchement canon. Mais après une demi-journée de travail, le rendu de mes pieds ne me plaisait pas et puis j’avais de sérieux doutes quant à leur capacité à supporter le poids de la palette (c’est qu’elle est lourde la bestiole !).

Comme j’avais déjà investi une petite somme dans l’achat des matériaux (tuyaux, raccords et peinture), j’ai donc fait le tour de la maison pour dénicher un plan B. Et j’ai repensé aux 6 pieds ronds donnés par un gentil collègue qui allait les mettre à la benne !

J’ai donc acheté des roulettes (mouais, sans commentaire). Et pour ré-hausser encore l’ouvrage, j’ai découpé des tasseaux (ah, la scie sauteuse, j’en suis amoureuse !) et j’ai tout fixé aux quatre coins de la palette. Alors, mon homme aka chéri d’amour m’a donné un coup de main en dénichant les plaques de fixation et les vis qui vont bien et comme il semblait à fond, il a même eu le droit de jouer du tourne-vis et des muscles (ah mon homme…).

table basse le bazar de milipuce
La récompense de l’homme pour son travail

Au final, j’ai utilisé :

  • une palette Europe (80*60 cm)
  • de la teinte à effet
  • une plaque d’aggloméré (80*60)
  • des vis et un tourne-vis
  • de la peinture blanche
  • de la chalky paint (gris foncé)
  • 4 roulettes (hum hum hum)
  • une ponceuse, une perceuse et une scie sauteuse

 

Alors, je vous décris rapidement les étapes.

  • Poncer, poncer et poncer encore votre palette. La ponceuse électrique est un sacré allié mais évidement, certaines parties difficiles d’accès nécessitent un ponçage manuel.
  • Peindre, peindre et peindre. J’ai utilisé une teinte à effet de la marque Libeiron.  L’avantage est que le bois peut encore être poncé après application du produit.

 

dsc_1482.jpg

  • Découper les coins de la plaque d’aggloméré en suivant la forme de la palette

DSC_1484.JPG

  • La peindre en blanc et après séchage, passer une ou deux couches de teinte à effet
  • Fixer la plaque et la palette ensemble à l’aide de vis adaptées (je vous conseille de pré-percer).
  • Fixer les pieds et les roulettes.

table lebazardemilipucedétails pieds de table basse le bazar de milipuce

 

Il me reste à fabriquer de petits paniers de rangement. J’ai commencé hier la transformation d’un vieux tabouret pour ajouter une assise dans le salon. Je vous en parle très vite car les vacances ont fait leur effet et je me sens de nouveau en forme pour avancer sur tous mes projets !

Pour ne pas louper les prochains articles, vous pouvez vous abonner au blog ou à ma page facebook !

A bientôt

Des projets à la pelle …

Aujourd’hui pas de tutoriel ou de test. Je vous présente simplement mes projets pour les semaines (voire les mois) à venir.

Les valises vintage

DSC_0018

Je vais les transformer en un repose-pied et une coiffeuse (avec rangement pour les bijoux que je ne mets jamais car oubliés au fond d’un tiroir). Il faut que je trouve des pieds jolis et qui ne m’obligent pas à casser mon PEL (les pieds coûtent une fortune, non ???).

Je dois aussi repeindre les persiennes à l’arrière-plan et les tables de chevet.

Les volets et les fenêtres (remplacés par du PVC)

Là, j’ai plusieurs idées en tête mais il faut vraiment que je prenne les mesures pour décider.

Le frigo tout moche

DSC_0022

Puisqu’il ne veut pas nous lâcher, autant le faire profiter d’un petit relooking.

Le petit meuble mural rétro

DSC_0023.JPG

Rien de compliquer : en deux coups de pinceaux, son cas sera réglé…mais comme je ne sais pas encore où l’accrocher, je ne sais pas de quelle couleur je vais le badigeonner.

Les deux miroirs récupérés aux encombrants

17904226_253633845044104_7426111085898711457_n

J’ai la peinture et une partie du système d’accrochage… mais le futur mur d’accueil n’est pas encore prêt.

Les palettes

DSC_0026

Normalement, je dois réaliser une table basse. Encore le problème des pieds !!!

Voilà de quoi m’occuper.

Je ne sais pas par quoi commencer…