Le bob de Maison Fauve : la cousette « chutes compatible »

Bonne Saint Valentin à tous !

Depuis 1 mois, les bobs (ou pour les anglophones « bucket hat ») ont envahi Instragram.  Si comme moi, tu as plus de 20 ans, tu as connu le bob de papi, le chapeau informe, mou et que ta mère te forçait à mettre sur la plage. Le bob, ça m’évoque tonton Nanar, son marcel, ses claquettes-chaussettes et le bob Cochonou récupéré sur le bord de la route après le passage de la caravane du Tour de France. Bref, rien de très fashion ni de désirable.

Mais ça c’était avant ! Avant, la sortie du patron de Maison Fauve et la diffusion de photos promotionnelles ca-nons.

Pour fêter son changement de vie, Emilie, la créatrice de la marque, a proposé un défi créatif autour de son nouveau patron, le Bob Fauve. Le but du jeu était de coudre son chapeau et de publier une photo sur Instagram. Le patron était téléchargeable gratuitement. Comme d’habitude, les explications sont claires et les finitions ne sont pas négligées. Le bob fauve a été conçu pour utiliser les chutes de tissu. Il est donc très facile de coudre un chapeau assorti à son manteau ou à son sac à main. Si vous voulez un peu d’inspiration, cliquez sur #bobfauve ! Il y en a pour tous les goûts : version enfant, en tweed, en velours côtelé, en tissu enduit, en paille… les déclinaisons sont infinies.

J’ai réalisé deux versions du bob fauve. La première a été un mini loupé dont j’ai failli ne pas me remettre. Je voulais réaliser un bob réversible mais le rendu n’était pas terrible. J’ai donc tout défait pour obtenir un chapeau plus classique. Je ne suis pas contente du résultat donc pour l’instant, je « digère » ce semi-échec.

Sur les photographies prises à l’arrache, chez moi, de nuit pendant la tempête, je fais une tête de méduse échouée sur une plage. Je pensais les publier en expliquant que parfois, il faut savoir lâcher prise… bah, mon côté obsessionnel a repris le dessus. Deux jours avant la fin du concours, j’entre dans un magasin de tissus en quête d’une étoffe noire. A la base, je souhaitais un tissu d’ameublement épais, un jacquard ou un paillage. évidemment, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais… mais un rouleau encore emballé à attirer mon regard et mes mimines.

Un tissu plissé, satiné et rigide ! Gros doute au moment de tout couper. Je me lance malgré tout. Je prépare mes pièces et puis mon cerveau part en vrille. Une petite voix dans ma tête me dit que je vais encore raté, que cela ne sera pas à la hauteur.

Le lendemain soir, j’écrabouille la petite voix, je la thermocolle, je la pique, je la crante et hop : mon second Bob est cousu ! Et je le kiffe !

bob fauve le bazar de milipuce

Reste l’étape des photos ! Le selfie pour les quadras c’est pire qu’une épreuve du brevet ou du bac pour les ados ! Bon, je voulais une photo sans ma tête mais je n’ai jamais réussi.

 

Quelques informations utiles :

  • le bob est proposé en 3 tailles (54, 56 et 58 cm de tour de tête)
  • il faut environ 50 cm de tissu pour une laize de 70 cm (tissu principal et doublure)
  • tu devras : thermocoller, coudre en arrondi, cranter, poser du biais

C’est un patron accessible aux débutants même si la couture de ces formes arrondies n’est pas évidente quand on ne gère pas encore bien sa mac. Mais si tu utilises des chutes de tissu, le risque de gros plantage est quasi nul.

Le prochain article sera sur le nouveau patron de La petite Frambise que j’ai eu le plaisir de tester avant sa sortie !

Biz biz

Salon des loisirs créatifs de Chartres : visite guidée !

Bonjour bonjour,

hier, j’ai eu le plaisir de parcourir le salon des loisirs créatifs de Chartres avec ma copine Agnès (aka @agnescousette) et…. nos filles ! Bon, quelle idée de se traîner les mouflettes, me direz-vous ? C’est vrai que cela pourrait tourner à la catastrophe mais j’ai LA SOLUTION en cas de drame (je m’ennuie, j’ai mal aux pieds, c’est quand qu’on part ?, tu veux jamais rien m’acheter… cocher les cases – plusieurs réponses possibles) : la cafétéria et un billet de 5 euros.

salon loisirs chartres

Les poulettes ont rapidement trouvé leur bonheur puisque certains stands mettaient des bonbons à disposition (merci Singer et Idées à faire !). Pendant qu’on discutait tranquillou avec les animatrices, les 3 Miss ont entrepris de vider les bonbonnières pour s’occuper. Elles nous ont aussi larguées assez régulièrement parce qu’elles en avaient marre de nous entendre bavasser à chaque arrêt sur un stand ! Pas de notre faute si les exposants étaient si sympas ! Car contrairement à d’autres salons, l’ambiance était plutôt tranquille : pas de bousculade pour choper LE coupon de tissu ou simplement pour accéder au stand. Bien sûr, à certains moments, il y a des concentrations de DIY-addicts et il faut patienter, collé-serré à ses congénères pour farfouiller les étales ou payer. Mais globalement, tout se passe sans problème et les professionnels restent souriants et disponibles.

Mais alors on y trouve quoi d’intéressant sur ce salon ? (si on aime la couture)

Tout d’abord, des ateliers créatifs sont proposés gratuitement ou pour une somme raisonnable (le matériel étant compris dans le prix). Cette année, Chartres a eu la chance d’accueillir 3 rayons de soleil : Dodynette, Viny DIY et Marie-Christine d’Idées à faire. Si vous vivez sur une autre planète ou que vous commencez à vous intéresser à la couture depuis 10 minutes, vous ne les connaissez peut-être pas. Je vous mets donc les liens vers leurs blogs qui proposent des tutos gratuits, des astuces, des tests de matos et également des patrons payants devenus cultes !

milipuce dodynette team

IMG_20200112_145439
DODY TEAM ! Erine ne quitte plus son badge

 

  • Dodynette : j’ai gagné des entrées grâce à son concours alors un grand MERCI à elle (euh d’ailleurs elle a dû me prendre pour une dingue, toute rouge que j’étais lorsque je lui parlais… en mode groupie). Son blog est une pépite, frais et très complet avec de nombreux tutos pour coudre des accessoires (gros coup de cœur pour le tablier du créatif).
  • Viny DIY : grâce à elle, j’ai appris à faire mon propre passepoil et à le poser ! et j’ai découvert les petites pinces, idéales pour coudre les accessoires. Son sac Georges est THE sac culte et il figure sur mes projets 2020.
  • Marie-Christine aka la pipelette du DIY qui anime le stand Idées à faire  : hyper déçue de ne pas avoir pu participer à son atelier Punch needle qui avait l’air top. Heureusement, Agnès a eu un cours particulier et va me transmettre son savoir.

Si vous avez l’occasion de les rencontrer et de participer à un atelier avec elles, n’hésitez pas ! Elles sont charmantes, pétillantes et compétentes.

Et si on a envie de se diversifier un peu ?

Un peu plus loin, le stand des Drôles de créatrices m’a tapé dans l’œil. Un décor cocooning, des ateliers variés et en plus c’est du local ! J’ai hâte de participer à l’une de leur soirée ! Au programme, du crochet, de l’art floral, de la cuisine, de la gravure sur gomme, des petits DIY déco…

 

Et si on a envie de gâter un enfant (pffff quelle idée ?!), tout en passant du bon temps devant sa mac (ah ouais là je suis d’accord)

On fonce sur le site les tissus ludiques de Rozenn Follio-Vrel !!!! Rozenn est une talentueuse illustratrice et une géniale entrepreneuse. Elle propose des kits pour coudre des doudous, des livres et des jouets pour les petits bouts. Elle n’avait malheureusement plus beaucoup de kits et je n’ai pas pu repartir avec une de ses petites merveilles. Je passe commande la semaine prochaine sur son site (si j’arrive à choisir parmi tous ses modèles) et je vous en reparle très vite.

Et le méga bon plan, je l’ai gardé pour la fin

Bon, j’ai quand même réussi à vider mon PEL sur un seul stand : les puces couturières ! Si vous recherchez de la mercerie de qualité et à un prix hyper raisonnable, foncez ! Les 3 m d’élastique trop beau sont à 1 euro 50, les fermoirs pour porte-monnaie sont entre 2 et 3 euros, les petits fermoirs sont à 2 euros, les poignets de sac (de la photo) sont à 4 euros la paire. Brigitte nous a précisé que le site internet était beaucoup plus fourni avec notamment des rubans en veux-tu en voilà et les tarifs y sont les mêmes que sur les salons.

Puces couturières élastiques

img_20200112_155830.jpg

 

Voilà pour le petit bilan qui j’espère vous donnera envie de vous rendre au prochain salon des loisirs créatifs !

 

Bonjour 2020 ! reprise en main du blog !

Bonjour bonjour,

et surtout bonne année !

J’ai totalement abandonné le blog ces derniers mois et j’ai à peine été plus présente sur les réseaux sociaux. Je ne vais pas m’étendre car ma situation n’a rien d’exceptionnel ou de très instructif. Le personnel n’était pas toujours au beau fixe, le professionnel était toujours bien chargé, le temps – difficile à optimiser – est passé trop vite et la santé s’est enfuie un moment… Bref la Vie avec un grand V et son lot de tracas !

Screenshot_2020-01-01 lebazardemilipuce • Photos et vidéos Instagram

Juste envie de renouer avec cette activité que j’ai délaissée et qui pourtant m’a apportée beaucoup de satisfaction, de connaissances et de belles rencontres.

Je vais réfléchir au contenu et à la forme des prochains articles et je reviens vite vers vous.

A priori, il y aura des articles sur les thèmes suivants :

  • mes patrons chouchou : faciles et intemporels
  • des idées de cadeau DIY
  • des astuces en couture, au crochet, en brick stitch
  • une présentation de ma nouvelle mac : la JANOME skyline S3

A bientôt ! et profitez de cette année 2020 pour prendre soin de vous !

 

 

 

Boucles d’oreilles Origami

Bonjour,

après une longue période d’absence, je reprends en douceur contact avec le blog.

Plus de 2 ans après la première, j’ai réalisé une nouvelle paire de boucles d’oreilles Origami d’après le blog meslubies.over-blog.fr (lien ici)

Un DIY simple mais qui demande un peu de matériel.

bo origami le bazar de milipuce

 

boucle doreilles origami le bazar de milipuce

Biz

Mes dernières cousettes : blouse Panama de Maison Fauve et robe Magnolia de Deer and Doe

Helloooooooo

En ce moment je couds, je couds et je couds, tant par plaisir que par nécessité. J’ai acheté des mètres et des mètres de tissu avec pour objectifs de faire des économies et de coudre mes vêtements (les 2 étant sensés être liés 😂). Autre source de motivation – puisque je me dois d’être honnête avec moi-même – après le dernier salon du tissu, je me suis auto-punie. Le salon d’octobre 2019 ne sera pas pour moi… Sauf si je liquide une partie de mon stock 😁. Ça motive une couturière, ce genre de chantage !

Donc dernièrement, j’ai cousu une blouse et une robe, les 2 reflétant parfaitement mon gros défaut : la cousette non programmée cousue à fond les ballons pour un concours / un mariage / un besoin irrépressible (rayer la mention inutile).

Les deux modèles sont top et accessibles aux débutantes. Attention attention car il y a un an, je pensais que débutant signifiait novice. Donc je vous sape le moral direct mais je vous épargne un certain nombre de déconvenues. Pour réaliser ces modèles, il faut avoir quelques bases ou une personne suffisamment aguerrie pour vous guider. Les explications fournies par les créatrices sont claires mais si vous ne savez pas ce qu’est une parmenture ou comment cranter un arrondi et que vous êtes livré à vous-même, vous allez ramer.

Pour les débutants ou les novices accompagnés, ces deux modèles sont accessibles et très plaisants à coudre. Ils offrent de nombreuses variantes, mixent originalité et intemporalité et constituent donc un super investissement.


La blouse ou le top Panama de Maison Fauve


 

C’est donc un modèle simple mais  qui permet de s’exprimer. Le pdf  comprend donc deux versions : un top avec emmanchures américaines et une blouse aux manches 3/4. L’originalité de ces modèles est de favoriser la personnalisation par l’ajout de passepoil, de froufrous, d’une bande de dentelles, etc.

Le choix des tissus et tout et tout, ce n’est pas encore trop mon fort. Cela fait des années que je ne suis plus la mode et les tendances et l’achat d’un tissu est certes motivé par l’esthétique mais surtout par le cordon de la bourse (je vais devoir travailler là-dessus. Acheter moins, acheter la juste quantité, anticiper, analyser et chercher l’inspiration…).

A son lancement, Emilie, la créatrice de Maison Fauve (anciennement Dessine moi un patron), a proposé un concours qui a rencontré un succès dingue. Le patron pdf était offert gratuitement à l’occasion du lancement de la nouvelle collection et du changement de nom de la marque. Les Panamas ont littéralement envahi IG !!! Emilie a publié un article qui regroupe de nombreuses versions.

Le patron offert comportait quelques erreurs (rien de bien méchant) et elle a donc apporté des corrections. Elle a également ajouté quelques petites options (col par exemple) et propose également sur son blog des pas à pas pour customiser ses modèles. Je vous conseille d’aller y jeter un œil.

Ma version est très simple mais j’ai essayé d’apprendre de nouvelles choses en la réalisant. J’ai fabriqué mon propre passepoil (si vous avez besoin d’un tuto, je vous conseille celui de Viny DIY ou d’Alice Balice), je l’ai cousu et j’ai réalisé une finition avec un biais invisible. J’ai essayé de terminer dans les temps mais bon j’ai un peu loupé mon coup. Donc oui, j’ai participé à un concours avec un vêtement tenu par des épingles ! C’est un concept que personne ne me piquera…

IMG_20190515_212337_069


Ce que tu dois savoir faire/ce que tu vas apprendre pour coudre la blouse Panama

monter des manches

coudre du passepoil (optionnel)

réaliser des fronces (j’ai vu une version sans fronce hyper sympa aussi)


Je n’ai pas réalisé le top avec emmanchures américaines. Si je me lance, je vous en parlerai.

 


La robe Magnolia de Deer and Doe


 

 

Cette robe est juste Waouh. Elle flatte toutes les morphologies et se décline à l’infini (version automne/hiver, version été, manches tulipes, manches longues, jupe courte, midi ou extra-longue….).

Le fichier pdf permet une impression par calques (vous imprimez juste la ou les tailles souhaitées). Évidemment, je n’ai pas calculé tout de suite et donc j’ai reporté le patron (c’est pas comme si j’ai cousu ma tenue de mariage la veille pour le lendemain et que j’avais besoin de gagner un temps précieux !?!).

Donc les couturières aguerries et en bonne forme arrivent à assembler la Magnolia en 4h30-5h. Moi, j’ai un peu plus galéré car je n’avais pas lu correctement les légendes et j’ai donc essayé pendant un moment de superposer un truc au mauvais repère. Pourtant, les explications sont très claires et chaque étape bien détaillée ce qui permet d’obtenir de très jolies finitions (les marges de couture sont de 1.5 cm et c’est vraiment très confortable je trouve. Et les indications de surfilage, repassage, crantage sont toujours notées. Pour quelqu’un qui débute c’est vraiment un grand plus).

Pour ma robe, j’ai choisi de mixer le buste le moins décolleté (version B) avec la jupe et les manches de la version A. Je n’ai pas mis de nœud dans le dos pour pouvoir enfiler une veste si besoin. Si vous optez pour le décolleté profond, les créatrices conseillent d’utiliser les pans de nouage car cela apportera un meilleur soutien à votre poitrine.

D’après les tableaux de mesure, j’aurai dû jongler entre deux tailles différentes (merci à mon popotin hypertrophié). En regardant les mesures du vêtement fini, j’ai constaté que l’ampleur de la jupe était suffisante pour y loger ma personne et j’ai donc pris le risque de ne pas jongler (en plus j’étais nulle au lycée. J’étais pas foutue de jongler avec deux balles). J’ai raccourci le bas de 10 cm mais j’aurais pu aller jusque 15.

Après le mariage, j’ai resserré un peu les élastiques des bas de manche car j’avais vu un eu trop large et ce n’était pas très joli et pratique.


Ce que tu dois savoir faire / ce que tu vas apprendre avec la Magnolia

Monter des manches

Réaliser des fronces (sur une toute petite longueur)

Coudre des pinces

Coudre un biais (et si tu es en mode foufou, tu peux même le fabriquer toi-même)

Elastiquer des manches

Poser un zip invisible (étape que j’ai un peu foirée… c’était 5 heures avant le début du mariage)


 

Prochain projet  : la jupe Justine de Ready to sew. Et promis, je me remets bientôt aux miyukis (pour celles et ceux qui me suivent pour cela).

A bientôt