Comment créer avec des perles ?

Bonjour

alors le titre est très mal choisi mais je n’en ai pas trouvé d’autre. La semaine dernière, je vous présentais mes participations au défi Instagram autour des couleurs automnales. Comme d’habitude, je vous disais que ma vie était difficile et blablabla et que j’étais bien nulle et blablabla. Mais une lueur d’espoir semblait poindre à l’horizon ! Car oui, en une année et des brouettes à créer mes diagrammes et à regarder les tissages de talentueuses créatrices en essayant de comprendre la source de leur génie (et grâce au groupe Facebook créé par Emilie alias Cœur Citron), j’ai compris deux ou trois trucs.

à bicyclette le bazar de milipuce

Je ne vais pas vous donner LA formule qui permet de créer un superbe motif à coup sûr. Elle n’existe pas. En revanche, mes erreurs et mes réussites m’ont permis d’arriver à cette conclusion : apprenez à vous connaître et à repérer ce que vous aimez faire et quelles sont vos forces et vos faiblesses. Si vous restez fidèles à ce que vous aimez et si vous travaillez à corriger vos défauts et à développer vos qualités, vous serez satisfaits la plupart du temps.

J’ai réalisé un petit sondage sur le groupe Facebook « savoir créer son propre diagramme… ». Les questions étaient les suivantes : utilisez-vous un logiciel, une grille papier, les deux ? Utilisez-vous la fonction transfert d’images ? Vous partez d’un dessin libre de droits, de votre propre dessin, de photographies ?

Le sondage et les différents commentaires m’ont confirmé que : chaque créatrice a sa méthode et qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises techniques si elle correspond à ce que l’on sait et aime faire. Alors, je développe un peu les différentes questions.

Logiciel ou papier ?

Si la majorité des personnes sondées (waouh ça fait sérieux tout cela) utilise un logiciel pour concevoir son diagramme, certaines optent pour le papier. D’autres créatrices naviguent entre les 2 en fonction de leur projet et notamment de la taille du motif.

Pour celles qui s’interrogent sur les logiciels, Cœur Citron en a rédigé beaucoup et j’ai écrit quelques articles à ce sujet (il faut fouiller dans les archives). Gaëlle alias LaBlueMoon avait publié une vidéo sur sa chaîne YouTube.

À ce propos, Le logiciel gratuit easy Bead pattern ne serait plus téléchargeable… Le site E-perle a référencé les logiciels disponibles et Perles and CO met à disposition des grilles vierges imprimables.

Fonction transfert ou pas ?

Alors là je vais peut-être perdre quelques lecteurs si je n’explique pas ce qu’est la fonction transfert ! Pour faire simple : les logiciels offrent la possibilité de convertir une image en diagramme (et pour plus d’explications allez faire un tour ici et ici).

 

La fonction transfert gagne d’une courte tête. Si certaines disent l’utiliser pour concevoir des grands diagrammes, d’autres estiment qu’elle peut être utile pour aider les débutantes mais que le rendu est généralement peu satisfaisant.

A mes débuts, j’ai trouvé que la fonction « transfert » était géniale et je me suis dit que grâce à cet outil, la création de diagramme devait être un jeu d’enfant. Bon bah autant être honnête, je ne me sers plus de cette fonction depuis des mois. Je rejoins l’avis d’autres créatrices : si le transfert a un côté rassurant, cela peut faire perdre beaucoup de temps car le résultat obtenu « en un clin d’oeil » demande souvent beaucoup de travail.

Alors comment fait-on sans utiliser le transfert d’image ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Il faut expérimenter pour savoir ce qui vous correspond le mieux. Certaines placent leur image sous la grille du logiciel ou la grille papier et travaillent d’abord le contour. D’autres tracent d’abord les détails.

Sur Instagram, j’ai découvert le compte d’une créatrice incroyable (cliquez ici si j’ai piqué votre curiosité). Elle crée des colliers en perles miyuki d’après des photographies d’animaux et ce qui est génial c’est qu’elle publie des photographies de la conception de ses modèles.

Certains/certaines créent à partir d’un dessin libre de droits. D’autres dessinent leur motif (des photographies de différents angles peuvent leur servir de supports pour analyser leur modèle et concevoir leur dessin). Les créatrices qui maîtrisent l’art des couleurs sont de vraies championnes pour analyser les photographies et réaliser des diagrammes très réalistes avec des dégradés et des nuances incroyables.

Ce qui fonctionne pour moi ?

Les défis proposés par Perles and co sur Instagram ont confirmé que :

  1.  je suis une quiche dans la gestion des couleurs.
  2. la solution est de m’imposer une palette de couleurs coordonnées qui colle au thème du tissage.

Ma longue traversée du désert (bon ça n’a duré que quelques mois mais j’étais bien triste quand même) et ma déception sur le diagramme du chamois m’ont appris que je ne sais pas travailler d’après photographies. Il faut que je gribouille mes idées pour pouvoir créer un motif sur logiciel.

Je vous montre ce que cela donne en images.

Mes dessins ne cassent pas des briquettes. Ils servent surtout à visualiser ce que j’ai en tête. Généralement, Je recherche un mouvement. Le fait de gribouiller permet de simplifier le modèle en ne gardant que les traits principaux. Lorsque le diagramme est globalement concordant avec mon idée de départ, j’ajoute des détails. Sur les croquis, j’annote parfois les couleurs à utiliser. J’essaie désormais de sélectionner 7 à 10 couleurs dans mon stock avant de commencer le diagramme. Cela compense mes difficultés à coordonner les couleurs et j’essaie de gérer les textures et les reliefs.

Avec la pratique, j’arrive à me passer de gribouillages préalables (comme pour l’adolescente sur son arbre). Mais le plus souvent, je réalise beaucoup de croquis qui ne deviendront pas des diagrammes. Je bloque parfois, je bifurque vers un autre angle et puis des fois j’y reviens et trouve une solution pour concrétiser mon idée initiale (c’est le cas d’un tissage que j’ai fini hier pour le concours Halloween organisé par E-perle).

Comme je ne sais pas trop comment conclure cet article, Je vous dis simplement :

A bientôt  !

Biz

 

 

 

Défi instagram : couleurs miyuki d’automne

Bonjour

cela fait des semaines que je ne suis pas passée par ici. Pour celles et ceux qui ont Instagram, n’hésitez pas à faire un tour sur mon compte car j’y suis un peu plus active (c’est pas la folie, non plus mais c’est moins pire).

Aujourd’hui, je vous parle de ce qui a occupé mes quelques moments de temps libre. Mi-septembre, Coeur Citron, Lili Azalée et Mamzelle Lulu ont lancé en partenariat avec Perles and co un défi créatif autour d’une palette de 9 couleurs.

J’avais adoré le défi autour des couleurs du printemps (j’en parle ici). C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai cherché des idées « automnales ».

J’ai travaillé d’après photos sur plusieurs modèles d’écureuil et sur une maison façon Hansel et Gretell mais je n’étais pas très emballée à l’idée de les tisser (c’est généralement mauvais signe 🙃).

Depuis quelques mois, je m’aperçois que je ne prends pas de plaisir à travailler à partir d’une photographie. Je ne suis pas bonne dans cet exercice et j’ai décidé de ne plus renouveller l’expérience. Trop de temps perdu et beaucoup d’émotions négatives durant la phase de création pour un résultat très en dessous de mes attentes. Je suis une piètre dessinatrice mais mes gribouillis sont un point de départ plus motivant qu’une photographie que je n’arrive pas à m’approprier. Ils racontent une histoire, contiennent du mouvement et des émotions (en tout cas pour moi) et leur donner forme avec des perles est un superbe challenge.

Je vous parlerai prochainement de ma méthode de travail (enfin méthode c’est un peu exagéré 😂) mais assez de blabla place à ma petite Miss Jolie et à ses merveilleux automnes.

Sa petite enfance avec Monsieur Goupil

petite fille doudou et le hérisson le bazar de milipuce3

Son enfance à rêver assise sur une branche

couleurs automne2

Son début d’adolescence à rêver allongée sur une branche

jeune fille sur la branche le bazar de milipuce.jpgJ’ai dessiné  un dernier diagramme mais je dois le laisser mijoter un peu…

J’espère à très vite 😘

 

 

 

 

 

 

 

Grimm, le chat citrouille

Bonsoir

Difficile de croire que l’automne approche avec ces températures estivales ! Et pourtant, les premiers signes sont là. Les feuilles tombent et bientôt mon Grimm et son pelage roux se fondront dans le décor.

Il y a un an, nous avons décidé d’adopter un chaton par le biais d’une association de protection des animaux. Aujourd’hui, Je lui rend un petit hommage avec un motif qui explique ses origines et sa couleur.

2018-09-09-18-11-57

IMG_20180909_184956_326

chat citrouille.jpg

Bonne soirée à tous et surtout identifiez-moi Si vous réalisez l’un de mes diagrammes 😘

 

Camaïeu de Miyuki : ma participation au défi Instagram de Charlotte Souchet

Hello

je suis peu présente sur le blog (voire totalement absente) mais je travaille dur en coulisses. Après une période un peu creuse niveau créativité, les idées fusent et je prends mon temps pour les concrétiser et être fière de vous les présenter. Le blog est donc en mode « faible rendement ».

Aujourd’hui, je partage un petit diagramme créé spécialement pour le défi organisé par Charlotte Souchet sur Instagram (son compte est ici). Elle propose de tisser un motif « sans se soucier des références de perles ». Si votre modèle comporte du bleu et du rose, vous prenez tous les bleus et les roses que vous avez, vous mélangez tout cela et hop vous tissez avec ce qui vous tombe sous l’aiguille.

J’avais déjà créé un petit hérisson pour utiliser les « perles perdues » et j’avais beaucoup aimé le fait de ne pas me prendre la tête à choisir la bonne couleur ou la bonne texture. C’est vraiment ce qui me pose le plus de soucis et à chaque tissage, j’essaie de progresser et d’appliquer les conseils donnés par Emilie alias Cœur Citron mais il va encore me falloir pas mal de travaux pratiques et de révisions pour être à niveau.

Un petit tissage « école buissonnière » c’était bien tentant. Bon comme j’avais un peu mauvaise conscience, je me suis donnée une contrainte : utiliser du vert et du orange pour écouler un peu mon stock.

IMG_20180825_141755_384

 

dragon LE BAZAR DE MILIPUCE

Ce petit challenge était hyper sympa et le résultat me plaît beaucoup.

Je vous donne les références utilisées pour le tissage :

camaieu dragon le bazar de milipuce

 

Je ne suis pas certaine pour la référence du vert foncé utilisé pour les yeux (perles reçues en cadeau, sans étiquette).

Le chamois était en folie ou l’histoire de mon miyuki faux-pas

Bonjour

hier je partageais avec vous fièrement le diagramme de mon chamois. Et aujourd’hui, grosse grosse déconvenue en le regardant de plus près. L’euphorie d’avoir achevé un projet sur lequel j’avais consacré beaucoup de temps a laissé place à un gros chagrin. Mais bon comme il faut apprendre de ses échecs et que vous avez été nombreux à m’envoyer de gentils mots pour me dire que mon chamois était mignon, je vous dis ce qui cloche dans cette première version.

Tout d’abord, non celles qui m’ont fait des compliments n’ont pas tout faux. Mon petit chamois a son charme malgré ses défauts. Mais alors vous vous demandez « pourquoi nous prendre la tête avec son histoire si ce n’est pas si pire que cela ? » (oui vous devez parler mieux la France que moi mais là je suis au bout du bout).

Alors, je veux seulement être honnête envers moi, envers vous et partager un truc bête comme chou mais que l’on peut vite oublier dans n’importe quel domaine : à vouloir trop bien faire, on en oublie l’essentiel !

J’avais l’ambition de travailler sur les couleurs (mon gros point faible/mon gros complexe). Dès la conception, j’ai focalisé sur cela et au lieu de me concentrer sur les formes et les proportions, je me demandais « mais quelles couleurs vais-je bien pouvoir utiliser ??!!! ». J’en ai même abandonné le diagramme de trois quart face que j’avais commencé.

Bref, mon diagramme a pêché par manque de cohérence : yeux placés trop haut, hypertélorisme et tête émaciée lui donnaient un air arrogant (ou drogué ?).

Hier, j’ai mis de côté ma sensation « euh y a un truc chelou » en rejetant la faute sur la photo, l’éclairage, la sélection naturelle qui avait tout de même affublé cette pauvre créature d’une tête vraiment étrange… Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et après toutes ces heures à tisser, défaire et recommencer, j’avais juste envie de publier et de me dire que j’étais contente du résultat.

C’est en voulant publier un post sur le groupe Facebook « savoir créer son diagramme » que j’ai identifié les problèmes (et j’ai regretté de ne pas avoir demandé leur avis aux copines du groupe qui sont toujours de bons conseils). Je n’ai pas publié mon post (trop honte !) et je me suis littéralement ruée sur mon ordi pour tenter de rectifier au plus vite et surtout publier l’article de la rédemption (ou pas car après tissage du diagramme modifié bah y a toujours des trucs à redire…).

Bon il est temps de vous montrer mon chamois modifié, corrigé, lifté (mais qui a perdu des couleurs snif).

lebazardemilipucechamois.jpg

chamois modif le bazar de milipuce

le bazar de milipuce chamois en folie

 

La morale de l’histoire est que si vous souhaitez vous lancer dans la conception de diagrammes, il ne faut pas avoir de complexes ! Essayez, corrigez, réessayez mais surtout demandez l’avis d’autres créatrices car après un certain nombre d’heures passés sur un motif, il devient difficile de voir ses défauts.

A bientôt