Conte de Noël

Ayant un peu forcé sur la crème glacée cet été, le père Noël se trouva coincé des l’entrée de la première cheminée. Rudolf, habitué aux excès de ce bon vieux pépé, avait déjà réfléchi à un plan B. En quelques sauts, il se rendit à l’atelier et ni une ni deux, un svelte lutin fut chargé de piloter le traineau plein à craquer. Direction les maisons des enfants obéissants pour distribuer plein de joujoux. Et le père Noël me direz-vous ? Et bien il apprend à être moins gourmand !

Pas de morale à cette histoire car chacun a ses qualités et ses défauts (à votre avis, pourquoi le renne a le nez rouge et le lutin de grandes oreilles ?)

IMG_20181208_132209_373.jpg

J’espère que ma contribution au défi 🎅 vous a plu 😀

Toutes les explications sur ce défi créatif lancé par Coeur citron sont dans le précédent article

À bientôt

Biz

 

Défi miyuki avec Coeur Citron : Le père Noël dans tous ses états

Hello

Je profite de l’attente à la gare de La Rochelle (ville magnifique et propice aux jolies rencontres entre perleuses !) pour vous parler d’un défi créatif auquel Coeur Citron a la gentillesse de m’associer.

L’idée est simple et le seul objectif est de s’amuser : tisser le 🎅 dans tous ses états ! Une fois, le tissage achevé hop hop hop vous le publiez ou vous nous l’envoyez pis l’affaire est dans la hotte 😀

Si vous souhaitez vous lancer dans la création de diagrammes, Vous obtiendrez des conseils sur le groupe Facebook Savoir créer son propre diagramme . Vu le thème actuel l’ambiance sera très festive…  (version sans langue de bois : cela va probablement être du grand n’importe quoi 😂 Je vous dirais peut-être qu’elle était mon idée initiale… Si j’assume 😉)

 

À bientôt

 

Egypte en Miyuki : la reine Cléo et son chat

Bonjour

nouveau défi créatif proposé par Emilie alias Cœur Citron sur son groupe Facebook : créer un diagramme sur le thème de l’Egypte.

Ma participation s’intitule « la reine Cléo et son chat ».

cléo et son chat le bazar de milipuce
Licence Creative Commons
la reine cléo et son chat de le bazar de Milipuce (Emilie Gilson) est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

 

Vous en pensez quoi ?

 

Halloween et miyuki : la sorcière pressée

Bonjour à tous

un petit article rapide pour vous parler d’un concours, de la relance d’un projet et d’un futur concours (oui j’ai voulu faire un teasing mais c’est pas terrible !).

Je participe au concours organisé par e-perleshop.com sur le thème d’halloween. Si vous voulez voter pour ma création, c’est par ici que cela se passe (ou sur leur page facebook).

sorcière pressée par le bazar de Milipuce
Licence Creative Commons
La sorcière pressée de Le bazar de Milipuce est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Avant de vous offrir le diagramme, je vous annonce que j’ai relancé mon projet de boutique en ligne (j’avais créé une boutique l’année dernière dans un contexte difficile et je n’avais jamais eu le coeur de la faire « vivre »). Dernièrement, j’ai eu envie de ne pas rester sur un échec. Vous trouverez donc en haut de la page le lien direct pour accéder à mon nouveau bébé. C’est un essai et je suis preneuse de vos remarques pour l’améliorer. Si cela ne fonctionne pas, j’aurai au moins essayé.

Je vous annonce également que mon compte instagram approche les 1000 abonnés et que j’organiserai un concours pour fêter cela. Mais je suis en manque d’idées donc si vous avez des envies particulières, dites-le moi.

Bon, la petite sorcière pressée et son chat noir (en bien mauvaise posture) sont donc à fond dans la course au titre du plus beau tissage d’halloween  (je ne pense pas gagner mais je suis contente de partager mon travail avec vous et de lire tous vos messages… Et aussi de voir que des créatrices que j’admire et que je connais uniquement à travers un écran vantent mon travail auprès de leurs abonnés 😍)

couleurs sorciere pressée le bazar de milipuce

sorcière pressée le bazar de milipuce
Licence Creative Commons
la sorcière pressée de emilie gilson / le bazar de milipuce est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

Je vous mets le diagramme avec les étiquettes et les références couleurs (c’est sous cette forme que seront présentés les diagrammes vendus sur la boutique… il y aura bien sûr du blabla sur le fait qu’ils sont sous licence et qu’il ne faut pas les commercialiser ).

Biz et à bientôt

Comment créer avec des perles ?

Bonjour

alors le titre est très mal choisi mais je n’en ai pas trouvé d’autre. La semaine dernière, je vous présentais mes participations au défi Instagram autour des couleurs automnales. Comme d’habitude, je vous disais que ma vie était difficile et blablabla et que j’étais bien nulle et blablabla. Mais une lueur d’espoir semblait poindre à l’horizon ! Car oui, en une année et des brouettes à créer mes diagrammes et à regarder les tissages de talentueuses créatrices en essayant de comprendre la source de leur génie (et grâce au groupe Facebook créé par Emilie alias Cœur Citron), j’ai compris deux ou trois trucs.

à bicyclette le bazar de milipuce

Je ne vais pas vous donner LA formule qui permet de créer un superbe motif à coup sûr. Elle n’existe pas. En revanche, mes erreurs et mes réussites m’ont permis d’arriver à cette conclusion : apprenez à vous connaître et à repérer ce que vous aimez faire et quelles sont vos forces et vos faiblesses. Si vous restez fidèles à ce que vous aimez et si vous travaillez à corriger vos défauts et à développer vos qualités, vous serez satisfaits la plupart du temps.

J’ai réalisé un petit sondage sur le groupe Facebook « savoir créer son propre diagramme… ». Les questions étaient les suivantes : utilisez-vous un logiciel, une grille papier, les deux ? Utilisez-vous la fonction transfert d’images ? Vous partez d’un dessin libre de droits, de votre propre dessin, de photographies ?

Le sondage et les différents commentaires m’ont confirmé que : chaque créatrice a sa méthode et qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises techniques si elle correspond à ce que l’on sait et aime faire. Alors, je développe un peu les différentes questions.

Logiciel ou papier ?

Si la majorité des personnes sondées (waouh ça fait sérieux tout cela) utilise un logiciel pour concevoir son diagramme, certaines optent pour le papier. D’autres créatrices naviguent entre les 2 en fonction de leur projet et notamment de la taille du motif.

Pour celles qui s’interrogent sur les logiciels, Cœur Citron en a rédigé beaucoup et j’ai écrit quelques articles à ce sujet (il faut fouiller dans les archives). Gaëlle alias LaBlueMoon avait publié une vidéo sur sa chaîne YouTube.

À ce propos, Le logiciel gratuit easy Bead pattern ne serait plus téléchargeable… Le site E-perle a référencé les logiciels disponibles et Perles and CO met à disposition des grilles vierges imprimables.

Fonction transfert ou pas ?

Alors là je vais peut-être perdre quelques lecteurs si je n’explique pas ce qu’est la fonction transfert ! Pour faire simple : les logiciels offrent la possibilité de convertir une image en diagramme (et pour plus d’explications allez faire un tour ici et ici).

 

La fonction transfert gagne d’une courte tête. Si certaines disent l’utiliser pour concevoir des grands diagrammes, d’autres estiment qu’elle peut être utile pour aider les débutantes mais que le rendu est généralement peu satisfaisant.

A mes débuts, j’ai trouvé que la fonction « transfert » était géniale et je me suis dit que grâce à cet outil, la création de diagramme devait être un jeu d’enfant. Bon bah autant être honnête, je ne me sers plus de cette fonction depuis des mois. Je rejoins l’avis d’autres créatrices : si le transfert a un côté rassurant, cela peut faire perdre beaucoup de temps car le résultat obtenu « en un clin d’oeil » demande souvent beaucoup de travail.

Alors comment fait-on sans utiliser le transfert d’image ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Il faut expérimenter pour savoir ce qui vous correspond le mieux. Certaines placent leur image sous la grille du logiciel ou la grille papier et travaillent d’abord le contour. D’autres tracent d’abord les détails.

Sur Instagram, j’ai découvert le compte d’une créatrice incroyable (cliquez ici si j’ai piqué votre curiosité). Elle crée des colliers en perles miyuki d’après des photographies d’animaux et ce qui est génial c’est qu’elle publie des photographies de la conception de ses modèles.

Certains/certaines créent à partir d’un dessin libre de droits. D’autres dessinent leur motif (des photographies de différents angles peuvent leur servir de supports pour analyser leur modèle et concevoir leur dessin). Les créatrices qui maîtrisent l’art des couleurs sont de vraies championnes pour analyser les photographies et réaliser des diagrammes très réalistes avec des dégradés et des nuances incroyables.

Ce qui fonctionne pour moi ?

Les défis proposés par Perles and co sur Instagram ont confirmé que :

  1.  je suis une quiche dans la gestion des couleurs.
  2. la solution est de m’imposer une palette de couleurs coordonnées qui colle au thème du tissage.

Ma longue traversée du désert (bon ça n’a duré que quelques mois mais j’étais bien triste quand même) et ma déception sur le diagramme du chamois m’ont appris que je ne sais pas travailler d’après photographies. Il faut que je gribouille mes idées pour pouvoir créer un motif sur logiciel.

Je vous montre ce que cela donne en images.

Mes dessins ne cassent pas des briquettes. Ils servent surtout à visualiser ce que j’ai en tête. Généralement, Je recherche un mouvement. Le fait de gribouiller permet de simplifier le modèle en ne gardant que les traits principaux. Lorsque le diagramme est globalement concordant avec mon idée de départ, j’ajoute des détails. Sur les croquis, j’annote parfois les couleurs à utiliser. J’essaie désormais de sélectionner 7 à 10 couleurs dans mon stock avant de commencer le diagramme. Cela compense mes difficultés à coordonner les couleurs et j’essaie de gérer les textures et les reliefs.

Avec la pratique, j’arrive à me passer de gribouillages préalables (comme pour l’adolescente sur son arbre). Mais le plus souvent, je réalise beaucoup de croquis qui ne deviendront pas des diagrammes. Je bloque parfois, je bifurque vers un autre angle et puis des fois j’y reviens et trouve une solution pour concrétiser mon idée initiale (c’est le cas d’un tissage que j’ai fini hier pour le concours Halloween organisé par E-perle).

Comme je ne sais pas trop comment conclure cet article, Je vous dis simplement :

A bientôt  !

Biz