Customiser des mugs, bols ou bocaux avec les feutres posca

Gribouiller sur le verre, la porcelaine et autres c’est très amusant et cela peut donner naissance à des petits cadeaux personnalisés et plutôt sympas.

Ci-dessous une petite tasse pour une amie qui court et court et court… Et qui a de jolies poulettes dans son jardin.

Sur la photo suivante, deux mugs pour sœurette et beau-frangin (j’ai trouvé le modèle sur Pinterest).

Comme je l’ai déjà mentionné, nous jouons les pères Noël secrets entre collègues (si si j’en ai déjà parlé, regardez ici).  Et cette année, le DIY était le thème imposé. A cette occasion, j’ai découvert les feutres posca. Et j’ai adoré !

Ci-dessus un pot rempli de M&M’s toujours pour mon amie sportive (et oui les M&M’s sont son talon d’Achille ! Elle a mangé le pot en un week-end.)

Les feutres posca s’utilisent sur de multiples supports. Les coloris sont nombreux et il existe différentes taille de mine.

 Un passage au four est souvent nécessaire pour fixer les décors réalisés. Le site internet de la marque est bien conçu et fournit un guide qui indique précisément les temps de cuisson et la résistance des dessins selon le support.

Evidemment le lave-vaisselle est déconseillé pour la vaisselle customisée.

Je n’ai que des feutres noirs mais je vais bientôt investir dans d’autres couleurs pour réaliser un ou deux projets.

A suivre…

Fabriquer une boîte à quenottes pour un enfant qui s’édente… 

Un DIY régressif et facile à réaliser ! Pour un prix riquiqui comme une petite souris. 

Et oui, la vie est faite de cycles et la vie d’une bouche n’échappe pas à cette règle ! Les dents ça pousse (et ça fait mal), ça bouge (parfois pendant des mois), ça met des plombes à tomber (et c’est pénible), ça repousse (souvent tout de travers), ça coûte une blinde pour être redressées  (et ça fait mal), ça casse ou ça lance de temps en temps (si on a plus ou moins de la chance), finalement ça tombe de nouveau et ça ne repousse plus (sniff).

Le seul moment où nos quenottes rapportent de l’argent (à moins d’avoir le sourire de miss France-Univers ou Julia Roberts) c’est lors de leur première désertion.  Alors pour donner vraiment envie à la petite souris de faire péter la cb,  je vous conseille de flatter son ego. Et pour cela,  quoi de mieux qu’une statue à son effigie solidement fixée au couvercle d’un petit pot en verre qui accueillera volontiers les quenottes de vos marmots (pour les seniors, vous pouvez tenter mais bon… Je suis moyennement convaincue !) ?

Alors chacun fait en fonction de ses compétences en modelage.  Moi j’ai fait simple mais monumental (ma souris est bigleuse mais totalement mégalomane).
Matériel

  • De la pâte à modeler durcissant à l’air: 1,95 euros chez carrefour,  différents coloris (j’ai choisi du gris)
  • Un peu d’eau
  • Un pot en verre ou en plastique
  • De la colle forte
  • De la peinture (j’ai utilisé les pots achetés pour la réalisation des Tables de chevet style scandinave et des chaises bistrot)
  • Un cure-dents pour les détails

Modeler vos éléments et assembler les en les humidifiant légèrement.

Une fois sec, coller votre modelage sur le couvercle préalablement peint.

Et voilà

La pâte à modeler sèche lentement (24 h pour une épaisseur d’un centimètre). Sur certaines photos, les souris sont bicolores mais une fois bien sèches,  elles sont gris clair avec des petits effets pailletés.