Le bob de Maison Fauve : la cousette « chutes compatible »

Bonne Saint Valentin à tous !

Depuis 1 mois, les bobs (ou pour les anglophones « bucket hat ») ont envahi Instragram.  Si comme moi, tu as plus de 20 ans, tu as connu le bob de papi, le chapeau informe, mou et que ta mère te forçait à mettre sur la plage. Le bob, ça m’évoque tonton Nanar, son marcel, ses claquettes-chaussettes et le bob Cochonou récupéré sur le bord de la route après le passage de la caravane du Tour de France. Bref, rien de très fashion ni de désirable.

Mais ça c’était avant ! Avant, la sortie du patron de Maison Fauve et la diffusion de photos promotionnelles ca-nons.

Pour fêter son changement de vie, Emilie, la créatrice de la marque, a proposé un défi créatif autour de son nouveau patron, le Bob Fauve. Le but du jeu était de coudre son chapeau et de publier une photo sur Instagram. Le patron était téléchargeable gratuitement. Comme d’habitude, les explications sont claires et les finitions ne sont pas négligées. Le bob fauve a été conçu pour utiliser les chutes de tissu. Il est donc très facile de coudre un chapeau assorti à son manteau ou à son sac à main. Si vous voulez un peu d’inspiration, cliquez sur #bobfauve ! Il y en a pour tous les goûts : version enfant, en tweed, en velours côtelé, en tissu enduit, en paille… les déclinaisons sont infinies.

J’ai réalisé deux versions du bob fauve. La première a été un mini loupé dont j’ai failli ne pas me remettre. Je voulais réaliser un bob réversible mais le rendu n’était pas terrible. J’ai donc tout défait pour obtenir un chapeau plus classique. Je ne suis pas contente du résultat donc pour l’instant, je « digère » ce semi-échec.

Sur les photographies prises à l’arrache, chez moi, de nuit pendant la tempête, je fais une tête de méduse échouée sur une plage. Je pensais les publier en expliquant que parfois, il faut savoir lâcher prise… bah, mon côté obsessionnel a repris le dessus. Deux jours avant la fin du concours, j’entre dans un magasin de tissus en quête d’une étoffe noire. A la base, je souhaitais un tissu d’ameublement épais, un jacquard ou un paillage. évidemment, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais… mais un rouleau encore emballé à attirer mon regard et mes mimines.

Un tissu plissé, satiné et rigide ! Gros doute au moment de tout couper. Je me lance malgré tout. Je prépare mes pièces et puis mon cerveau part en vrille. Une petite voix dans ma tête me dit que je vais encore raté, que cela ne sera pas à la hauteur.

Le lendemain soir, j’écrabouille la petite voix, je la thermocolle, je la pique, je la crante et hop : mon second Bob est cousu ! Et je le kiffe !

bob fauve le bazar de milipuce

Reste l’étape des photos ! Le selfie pour les quadras c’est pire qu’une épreuve du brevet ou du bac pour les ados ! Bon, je voulais une photo sans ma tête mais je n’ai jamais réussi.

 

Quelques informations utiles :

  • le bob est proposé en 3 tailles (54, 56 et 58 cm de tour de tête)
  • il faut environ 50 cm de tissu pour une laize de 70 cm (tissu principal et doublure)
  • tu devras : thermocoller, coudre en arrondi, cranter, poser du biais

C’est un patron accessible aux débutants même si la couture de ces formes arrondies n’est pas évidente quand on ne gère pas encore bien sa mac. Mais si tu utilises des chutes de tissu, le risque de gros plantage est quasi nul.

Le prochain article sera sur le nouveau patron de La petite Frambise que j’ai eu le plaisir de tester avant sa sortie !

Biz biz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s