Mes projets mode pour cette année : Couture

Comme je vous l’annonçais dans mon précédent article, un nouveau monde de DIY s’offre désormais à moi.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi les épisodes précédents, petit longue résumé histoire de ma vie :

Cela fait des mois (voire des années) que je prononce les mots suivants : « il faut ABSOLUMENT que je me mette à la couture ». Et j’en reste là, paralysée par la peur de me planter. C’est comme ça, la couture m’impressionne. Et pourtant, petite j’ai baigné dedans avec une mémé et une maman couturières. A l’époque, j’aimais bien regarder et cela m’est resté : je suis fan de « Cousu Main » et j’adore comprendre comment sont conçus les vêtements. Mais voilà, je n’ai pas appris en étant plus jeune (bon j’ai appuyé de temps en temps sur la pédale pour m’amuser mais je ne gérais pas le reste !). En vieillissant, je suis devenue trouillarde, un poil mémère en charentaise. Grâce à mon blog, j’essaie de sortir de ma zone de confort  et de tenter de nouvelles choses (crochet et tissage de perles par exemple).  Mais j’ai eu du mal à sauter le pas de la couture.

tailoring-2242572_1280
Illustration par Naobim

Il y a 3-4 mois, j’ai sorti la machine à coudre donnée par ma maman il y a dix ans et pis voilà. Rien de plus, rien de moins… Ah si, le chien a levé la patte dessus (façon élégante de dire qu’il a fait pipi sur la pauvre mac) ce qui a valu à la pauvre chérie de passer de la salle à manger à ma chambre. Ce n’est que très récemment que j’ai allumé la bête pour voir comment elle fonctionnait (et si elle fonctionnait toujours après l’accident énurétique de mon chien). Ma motivation est alors au maximum du maximum possible : Cousu Main revient, ma pochette en jean a besoin de jolies coutures et Alice Balice m’encourage sur Instagram à faire péter ma mac. Bon alors ce que je n’avais pas bien compris c’est que l’expression « faire péter » était à prendre au figuré… Parce que j’ai vraiment fait mourir la bête (y a même eu un petit bruit d’explosion suivi d’une fumée nauséabonde). Je me suis acharnée sur la bestiole et voilà le résultat : pochette non cousue, mac décédée, estime de moi-même en berne.

Heureusement pour moi, ma motivation est remontée en flèche quelques minutes plus tard. J’ai regardé le prix d’une machine neuve, j’ai lu des avis sur des blogs spécialisés et j’ai lu que pour 70-80 euros il était possible d’acheter une machine à coudre de qualité : la Silvercrest de chez Lidl, décrite comme LA mac pour débutante. Mais elle n’est disponible que quelques semaines par an. Après vérification sur le site de Lidl, je saute de joie : elle sera en vente la semaine suivante !

handarbeiten-2446805_1920
Photo – Semevent

Le rendez-vous est pris et durant cette semaine d’attente, je mets à contribution mes collègues couturières. La gentille Agnès me montre comment utiliser la mac du boulot (mon taf, c’est la caverne d’Ali baba!) et un soir après le travail, je m’enferme dans l’atelier pour réaliser mes petites coutures. J’ai la pression… Bon, la machine s’en sort vivante et moi, je quitte l’atelier épuisée, rouge et transpirante mais victorieuse. Je suis venue, j’ai vu et j’ai vaincu.

Le lundi suivant à 8h31 (après 12 minutes à poireauter devant le rideau de fer du Lidl), une Silvercrest est confortablement installée dans mon caddie. A moi, la couture et les petites créations maison (probablement bancales mais qui feront ma fierté).

Donc voici mes envies pour cette année (et peut-être la suivante). Je ne rentre pas dans les détails, j’ai déjà assez blablaté.

Une veste kimono

Un projet présenté comme facile à réaliser pour les débutantes. J’ai trouvé un tuto  en images sur le site Deavita.fr  et sur Youtube les vidéos ne manquent pas sur ce sujet.

blonde-hair-1867378_1920
Photo – Pexels

Le sac « nœud » 

Le tuto du sac nœud est proposé par ELM STREET LIFE. Il est en anglais mais le pas à pas en photos est excellemment bien réalisé et donc très accessible.

sac elm street life
Sac noeud par ELM Street Life (réalisation et photo) 

Un sac lapin

Pour faire plaisir aux filles, j’ai bien envie de coudre un petit sac lapin ou de détourner l’idée pour coudre un petit coussin. Le modèle proposé par L’usine à bulle est tout simplement trop mignon.

first DIY sac pochette lapin l'usine _ bulle (1)
Sac lapin (réalisation et photo par L’usine à bulle)

Une jupe 

J’ai trouvé ce tutoriel sur le site Filoute et je me dis pourquoi pas (il va falloir que je tienne mes engagements sportifs avant de me lancer… à réaliser au printemps ?).

jupe-a-fronces-portee-par-iris
Jupe et photo du site Filoute.fr (by Iris) 

 

Une jupe plissée pour les filles

Un projet proposé par Prima.fr : facile et qui fera plaisir à deux petites poulettes.

jupe filles prima
Crédit : Asako Ogura

 

Un pantalon de pyjama

Lisa, créatrice et fondatrice du site Make my Lemonade, propose un joli tutoriel pour coudre un pantalon de pyjama. Un projet que je tenterai dans quelques mois si mes progrès en couture sont satisfaisants.

make-my-lemonade-pyjama-julio-tuto-1.jpg

Pyjama par Make my Lemonade (photo issue de leur site internet)

Voilà pour mes principaux projets. Et vous quels sont vos objectifs pour cette saison 2017-2018 ? Avez-vous des modèles à me conseiller pour bien débuter en couture ?

 

Ma pochette en coton et en jean : crochet, couture et upcycling

Bonjour bonjour !

je pousse un grand ouf de soulagement. Après mes essais couture de la semaine passée qui se sont soldés par la mort de ma vieille Singer, j’ai pris mon courage à deux mains pour finir une pochette commencée il y a déjà quelques semaines.

Je vous montre tout de suite le résultat de mes heures de labeur.

pochette le bazar de milipuce 2.jpg

 

Tout est parti d’un post de l’instagrameuse Toulouzen sur lequel elle arborait une jolie pochette de la marque Mango.

pochette mango

Mon petit cœur a fait « badaboum boum boum » et mon cerveau mal câblé a décrété : « tu la veux, tu la fabriques ! ».

J’ai donc repris le coton beige donné par ma mémé et j’ai crocheté un rectangle de 33 cm sur 60 cm. Pour la bordure, j’ai utilisé un vieux jean qui n’avait pas résisté à ma prise de poids (voir mes bonnes résolutions en cliquant ici).

DSC_2257DSC_2316DSC_2320

 

Et là les complications sont arrivées !

Pour la découpe et la préparation des morceaux, j’ai géré. En revanche, la couture avec ma vieille machine… euh… bah elle est mouru alors pas besoin de vous faire un dessin. Bien sûr, j’accuse le chien qui a levé la patte sur la machine mais bon je pense surtout que je me suis entêtée à vouloir faire, mes neurones frôlant régulièrement la surchauffe. Au final, c’est ma pauvre Singer qui a grillé et qui a empesté toute la maison. A ma décharge, j’ai suivi les instructions du livret pour placer la cannette. Une collègue experte en couture m’a ensuite montré comment faire et cela ne correspondait pas du tout aux explications fournies. Bref, la prochaine fois, je serai moins têtue, moins fière et surtout plus maline : je demanderai à quelqu’un (même principe que lorsque vous êtes perdus et que votre homme refuse de demander son chemin !).

DSC_2332.JPG

Bon, j’ai réussi à utiliser la mac du boulot pour coudre les deux bordures (j’ai fini rouge écarlate, en sueur et la mac était toujours en vie à la fin!). Ensuite, j’ai tout fait à la main ce qui m’a pris la matinée (soit 4 bonnes heures).

J’ai doublé la pochette en utilisant un torchon blanc (le seul du placard qui n’était pas taché ou troué).

 

 

Côté procédure, je ne sais pas si ma façon de faire est correcte mais j’ai essayé d’être logique.

J’ai positionné la bordure en jean, cousu les côtés de la doublure que j’ai ensuite fixée sous la bordure, j’ai cousu la bordure en jean et le corps de la pochette ensemble puis j’ai refermé les côtés. J’ai essayé de coudre de manière invisible. Les finitions ne sont pas parfaites mais pour une première, je suis plutôt satisfaite.

couture pochette le bazar de milipuce.jpg

Comme un signe du destin, Créavéa et We are knitters organisent jusqu’au 30 septembre un concours Facebook sur le thème « sac et customisation ». Ma pochette était déjà en cours et je me suis dit que j’allais participer, les lots étant vraiment intéressants. Il me restait juste à trouver une idée de customisation sympa.

 

pochette customisée créavéa we are knitters 2

J’ai repris l’idée de mes broches duo réalisées dans le cadre du challenge plastique dingue et j’ai simplement remplacé la pelote en plastique par une vraie mini-pelote.

Reste à croiser les doigts !

Et comme plus on est de fous plus on rit, je vous conseille de faire un tour sur la page Facebook de Créavéa pour connaître les modalités de participation ou pour découvrir les créations. Le concours est accessible à tous, il suffit d’aimer les pages Facebook des organisateurs et d’envoyer deux photographies par mail (une photo de l’encours et une photo de la création).

A bientôt