Mes dernières cousettes : blouse Panama de Maison Fauve et robe Magnolia de Deer and Doe

Helloooooooo

En ce moment je couds, je couds et je couds, tant par plaisir que par nécessité. J’ai acheté des mètres et des mètres de tissu avec pour objectifs de faire des économies et de coudre mes vêtements (les 2 étant sensés être liés 😂). Autre source de motivation – puisque je me dois d’être honnête avec moi-même – après le dernier salon du tissu, je me suis auto-punie. Le salon d’octobre 2019 ne sera pas pour moi… Sauf si je liquide une partie de mon stock 😁. Ça motive une couturière, ce genre de chantage !

Donc dernièrement, j’ai cousu une blouse et une robe, les 2 reflétant parfaitement mon gros défaut : la cousette non programmée cousue à fond les ballons pour un concours / un mariage / un besoin irrépressible (rayer la mention inutile).

Les deux modèles sont top et accessibles aux débutantes. Attention attention car il y a un an, je pensais que débutant signifiait novice. Donc je vous sape le moral direct mais je vous épargne un certain nombre de déconvenues. Pour réaliser ces modèles, il faut avoir quelques bases ou une personne suffisamment aguerrie pour vous guider. Les explications fournies par les créatrices sont claires mais si vous ne savez pas ce qu’est une parmenture ou comment cranter un arrondi et que vous êtes livré à vous-même, vous allez ramer.

Pour les débutants ou les novices accompagnés, ces deux modèles sont accessibles et très plaisants à coudre. Ils offrent de nombreuses variantes, mixent originalité et intemporalité et constituent donc un super investissement.


La blouse ou le top Panama de Maison Fauve


 

C’est donc un modèle simple mais  qui permet de s’exprimer. Le pdf  comprend donc deux versions : un top avec emmanchures américaines et une blouse aux manches 3/4. L’originalité de ces modèles est de favoriser la personnalisation par l’ajout de passepoil, de froufrous, d’une bande de dentelles, etc.

Le choix des tissus et tout et tout, ce n’est pas encore trop mon fort. Cela fait des années que je ne suis plus la mode et les tendances et l’achat d’un tissu est certes motivé par l’esthétique mais surtout par le cordon de la bourse (je vais devoir travailler là-dessus. Acheter moins, acheter la juste quantité, anticiper, analyser et chercher l’inspiration…).

A son lancement, Emilie, la créatrice de Maison Fauve (anciennement Dessine moi un patron), a proposé un concours qui a rencontré un succès dingue. Le patron pdf était offert gratuitement à l’occasion du lancement de la nouvelle collection et du changement de nom de la marque. Les Panamas ont littéralement envahi IG !!! Emilie a publié un article qui regroupe de nombreuses versions.

Le patron offert comportait quelques erreurs (rien de bien méchant) et elle a donc apporté des corrections. Elle a également ajouté quelques petites options (col par exemple) et propose également sur son blog des pas à pas pour customiser ses modèles. Je vous conseille d’aller y jeter un œil.

Ma version est très simple mais j’ai essayé d’apprendre de nouvelles choses en la réalisant. J’ai fabriqué mon propre passepoil (si vous avez besoin d’un tuto, je vous conseille celui de Viny DIY ou d’Alice Balice), je l’ai cousu et j’ai réalisé une finition avec un biais invisible. J’ai essayé de terminer dans les temps mais bon j’ai un peu loupé mon coup. Donc oui, j’ai participé à un concours avec un vêtement tenu par des épingles ! C’est un concept que personne ne me piquera…

IMG_20190515_212337_069


Ce que tu dois savoir faire/ce que tu vas apprendre pour coudre la blouse Panama

monter des manches

coudre du passepoil (optionnel)

réaliser des fronces (j’ai vu une version sans fronce hyper sympa aussi)


Je n’ai pas réalisé le top avec emmanchures américaines. Si je me lance, je vous en parlerai.

 


La robe Magnolia de Deer and Doe


 

 

Cette robe est juste Waouh. Elle flatte toutes les morphologies et se décline à l’infini (version automne/hiver, version été, manches tulipes, manches longues, jupe courte, midi ou extra-longue….).

Le fichier pdf permet une impression par calques (vous imprimez juste la ou les tailles souhaitées). Évidemment, je n’ai pas calculé tout de suite et donc j’ai reporté le patron (c’est pas comme si j’ai cousu ma tenue de mariage la veille pour le lendemain et que j’avais besoin de gagner un temps précieux !?!).

Donc les couturières aguerries et en bonne forme arrivent à assembler la Magnolia en 4h30-5h. Moi, j’ai un peu plus galéré car je n’avais pas lu correctement les légendes et j’ai donc essayé pendant un moment de superposer un truc au mauvais repère. Pourtant, les explications sont très claires et chaque étape bien détaillée ce qui permet d’obtenir de très jolies finitions (les marges de couture sont de 1.5 cm et c’est vraiment très confortable je trouve. Et les indications de surfilage, repassage, crantage sont toujours notées. Pour quelqu’un qui débute c’est vraiment un grand plus).

Pour ma robe, j’ai choisi de mixer le buste le moins décolleté (version B) avec la jupe et les manches de la version A. Je n’ai pas mis de nœud dans le dos pour pouvoir enfiler une veste si besoin. Si vous optez pour le décolleté profond, les créatrices conseillent d’utiliser les pans de nouage car cela apportera un meilleur soutien à votre poitrine.

D’après les tableaux de mesure, j’aurai dû jongler entre deux tailles différentes (merci à mon popotin hypertrophié). En regardant les mesures du vêtement fini, j’ai constaté que l’ampleur de la jupe était suffisante pour y loger ma personne et j’ai donc pris le risque de ne pas jongler (en plus j’étais nulle au lycée. J’étais pas foutue de jongler avec deux balles). J’ai raccourci le bas de 10 cm mais j’aurais pu aller jusque 15.

Après le mariage, j’ai resserré un peu les élastiques des bas de manche car j’avais vu un eu trop large et ce n’était pas très joli et pratique.


Ce que tu dois savoir faire / ce que tu vas apprendre avec la Magnolia

Monter des manches

Réaliser des fronces (sur une toute petite longueur)

Coudre des pinces

Coudre un biais (et si tu es en mode foufou, tu peux même le fabriquer toi-même)

Elastiquer des manches

Poser un zip invisible (étape que j’ai un peu foirée… c’était 5 heures avant le début du mariage)


 

Prochain projet  : la jupe Justine de Ready to sew. Et promis, je me remets bientôt aux miyukis (pour celles et ceux qui me suivent pour cela).

A bientôt

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s