Broderie sur bois ou comment customiser sans dépenser des fortunes

Bonsoir les amis,

comment allez-vous ? Il fait un poil frisquet depuis quelques temps, non ? Du coup, j’ai eu envie d’une ambiance un peu cosy et d’un DIY inédit (pour moi hein, je parle toujours de ma pomme, vous l’aurez compris). Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (et si ce n’est pas le cas, je vous encourage à le faire, hihihi), vous savez que Créavéa organisait un concours créatif ouvert à tous. Je précise que ce concours est désormais clos (les résultats seront connus demain, je croise les doigts, les orteils, je trépigne, j’espère, même si je me dis que j’ai très peu de chances de remporter le premier prix).

Je vous présente aujourd’hui ma participation : une broderie sur bois et une petite peinture façon origami qui m’ont permis de customiser une caisse à vins que j’ai depuis des années. J’ai pendant une période recherché des caisses à vins pour mon projet d’étagères murales spéciales wawa. Le temps que ma maman vienne à la maison, j’avais déjà trouvé mon bonheur  et dans l’attente de lui trouver une utilité, j’ai donc mis de côté la petite caisse qu’elle avait déniché pour moi.

caisse customisée par le bazar de milipuce

La broderie sur bois me faisait envie depuis quelques temps mais je n’avais pas de projet concret jusqu’à ce fameux concours. Comme d’hab avec moi, un truc qui prend la poussière, un besoin existentiel et paf, un DIY.

Donc voici voilà, la procédure selon moi pour customiser une caisse en bois en deux temps et quelques mouvements (peut-être est-ce la bonne, peut-être en existe-t-il une meilleure ?) :


De quoi qu’on a besoin ?



Matériel pour la broderie sur bois


  • un support en bois,
  • une perceuse avec un foret à bois (et chargée si elle est sans fil ! parce que la mienne était à plat donc grosse frustration en attendant la charge),
  • du fil (ici de la laine de récupération),
  • des ciseaux
  • une aiguille à laine
  • un modèle

Matériel pour la peinture façon origami


  • du papier carbone
  • un modèle
  • un crayon de papier
  • une règle
  • de la peinture (ici de la chalky!!!) et un pinceau
  • un feutre (ici un posca)
  • du scotch de masquage

Comment qu’on fait, donc ?



Pour la broderie :


  • scotcher le modèle sur le support en bois
  • pré-percer les trous au niveau des croisements
  • percer
  • tracer les traits entre les différents trous en suivant le modèle
  • passer le fil dans les trous à l’aide de l’aiguille
  • effacer les traits si besoin

Pour la peinture :


  • reproduire le modèle sur le support à l’aide du papier carbone (utiliser une règle si besoin)
  • si vous souhaitez peindre l’extérieur, utilisez le scotch pour délimiter les contours du dessin
  • appliquer plusieurs couches de peinture selon l’effet souhaité
  • à l’aide du feutre, tracer les contours

 

J’ai compliqué un peu l’étape du tissage en utilisant une laine de mon stock qui comme vous pouvez le constater comporte de petites boules. Après quelques passages dans un même trou, la laine pouvait avoir un peu plus de mal à passer. Mais l’effet étant joli, j’ai pris mon mal en patience.

le bazar de milipuce cutso caisse à vins

grimm ce relou

Et le chaton trop mignon et trop relou, c’est cadeau !

Bonne soirée

Des bisous, des pensées positives, de la motivation et à bientôt !

Comment rajeunir un vieux tabouret de bar ? En le transformant en une assise cosy pour le salon !

Aujourd’hui, tout est dans le titre. Je poursuis cette semaine l’aménagement de mon salon en essayant de débourser le moins d’argent possible et donc en utilisant ce que j’ai sous la main. Après la palette transformée en table basse, je vous présente donc le vieux tabouret de bar transformé… bah c’est toujours un tabouret ! Je l’ai simplement déplacé dans le salon. Et puis, je lui ai scié et peinturluré les pattes, je lui ai ajouté de la mousse sur le dos et je l’ai habillé d’une housse en crochet.

tabouret lebazardemilipuce.jpg

Un petit avant-après (je mets en légende qui et qui au cas où)

vieux tabouret de bar
avant
tabouret lebazardemilipuce
après

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous explique la procédure.

Niveau matériel, j’ai utilisé :

  • un vieux tabouret
  • de la mousse
  • de la ouate
  • de la colle néoprène liquide
  • de la peinture (encore et toujours le fond d’un pot de chalky paint)
  • de la laine
  • un crochet
  • une scie sauteuse ou une scie
  • un couteau à pain (bah oui!!!)

Étapes

J’ai marqué les pieds et j’ai utilisé la scie sauteuse pour les découper.

 

J’ai peint (je vous épargne la photo au vu de la qualité des précédentes)

J’ai tracé sur la mousse la forme de l’assise et j’ai découpé à l’aide du couteau à pain. L’avantage du couteau à pain est double : il est grand et permet donc d’avoir une découpe droite, il est rigide (contrairement à une lame fine), ne se plie pas et donc il découpe droit.

Après le découpage, vient le collage. J’ai utilisé de la colle néoprène liquide qu’il faut déposer sur les deux supports. Un conseil : commencez par le support bois car la colle a tendance à être absorbée par la mousse et donc à sécher rapidement. Il faut ensuite déposer la ouate (ce n’est pas indispensable mais cela donne plus de moelleux à l’assise). Je l’ai bloqué sous la mousse mais vous pouvez l’agrafer sous le tabouret.

J’ai réalisé une housse avec de la laine (achetée chez Action, très douce et économique : 3 euros les 200 g). Elle se tricote avec des aiguilles de 9-10 mm et j’ai donc opté pour un crochet de 10 mm.

J’ai suivi les conseils trouvés sur le site chouettekit.fr et comme le diagramme proposé ne permettait pas d’obtenir un rond assez grand, j’ai poursuivi en augmentant régulièrement à chaque rang. Lorsque le diamètre du cercle fut suffisant, j’ai poursuivi sans réaliser d’augmentation autant de rang que nécessaire pour réaliser la bordure. J’ai crocheté des petites attaches et j’ai passé un fil pour resserrer la housse et bien l’ajuster.

Et voilà.

table-basse-et-tabouret-le-bazardemilipuce.jpg

Demain, je reprends les pinceaux pour redonner un coup de jeune à ce vieux meuble. Il a déjà perdu son plateau tout moche (je dois lui en fabriquer un tout neuf avec ce que j’ai en stock parce que j’ai mis tout le budget dans la peinture !)

meuble de mémé
Projet en cours…

Chalky paint is back… sur un meuble d’angle : article fil rouge 

Mon nid douillet est pour l’instant très petit (un jour peut-être aménagé le grenier sera ?!).

Pour gagner en rangement tout en ne prenant pas trop de place dans notre minuscule séjour, j’ai opté pour un meuble d’angle. L’objectif: ranger des babioles tout en casant une plante posée jusqu’à présent sur une chaise de bar (oui nous avons des chaises de bar mais aucun bar. Va comprendre Charles !). Pas question de changer la plante de place et l’espace disponible étant limité, le meuble d’angle était la seule option possible.

Direction donc le boncoin pour une recherche express. J’ai trouvé mon bonheur rapidement et pour un prix très raisonnable (15 euros après une petite négociation).  Les vendeurs étaient super sympas et m’ont gentiment aidée à charger la bête à trois pattes dans mon coffre (en fait ils ont tout fait ! Trop gentils je vous dis. En plus ça rentrait juste juste. Conclusion je suis d’un naturel trop optimiste genre j’ai envie que ça rentre donc ça rentrera).

Alors voilà l’objet de ma dernière obsession

Les vendeurs l’avaient décapé  en grande partie. Sur le bois massif, il restait quelques traces de vernis et évidemment le contre-plaqué était resté en l’état.

Pour la peinture, j’ai utilisé de la chalky paint (oui ça faisait longtemps !) que j’ai acheté chez Action.

Pour le choix de couleur, c’était très limité puisque le magasin près de chez moi propose uniquement deux coloris…mais comme il y avait du gris j’ai dit banco.

Alors le pot de 750 ml est à moins de cinq euros soit le même prix que les 118 ml de la marque Rayher.

Attention pour ce prix, évidemment la qualité d’accroche et de couvrance n’est pas la même. Et puis, la couleur change après séchage contrairement à celle de Rayher qui ne bouge pas.

Le résultat après une couche

Après deux couches

À suivre…

Je pense peindre la niche avec le gris foncé utilisé pour la réalisation du calendrier perpétuel ou avec une autre couleur qui tranchera un peu (noir ou prune). Vous en dites quoi ?