DIY crochet : un tour de cou pour homme (ou femme)

Bonjour,

comment allez-vous ? vous avez repris le travail ? peut-être profitez-vous encore des vacances ?

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous présenter mes dernières réalisations au crochet. Aujourd’hui, ce sera un tour de cou pour homme qui a garni la hotte du père Noël et, j’espère, fait plaisir à mon chéri (et mes beaux-frères).

C’est un projet très simple à réaliser, même pour les débutants et qui en plus est terminé en quelques heures (je n’ai pas chronométré mais je pense que j’en crochète un en 1h30 environ).

IMAG1822

Comme je n’ai pas pris des photos de pas à pas pour réaliser un tutoriel digne de ce nom, je vous ai déniché des vidéos et des explications photos des différents éléments techniques nécessaires.

Liens intéressants pour les débutants (et les plus expérimentés)


 

Chaîne Youtube Bergère de France  :

 

les Blogs crochet-plaisir et fleurs-applications :

 

Explications


 

  1. faire une chaînette de 58-60 cm (attention à ne pas faire trop long si vous souhaitez un tour de cou ajusté).
  2. relier les deux extrémités à l’aide d’une maille coulée
  3. crocheter un rang en maille serrée
  4. les rangs suivants : crocheter une mailler serrée uniquement dans le brin arrière de chaque maille (si cela vous semble compliquer, vous pouvez choisir un autre point telle que la maille serrée classique ou la demi-bride)
  5. crocheter jusqu’à obtenir une hauteur de 32 cm (plus ou moins selon vos goûts)
  6. replier l’ouvrage de moitié en le faisant rentrer à l’intérieur et mettre les bords l’un contre l’autre
  7. fermer les deux bords en les reliant par une maille coulée.

 

IMAG1950

J’essaierai de compléter l’article avec des photos explicatives dès que possible. Le tour de cou will be back !

Biz biz

Première cousette : mon sac noeud

Bonjour, bonjour,

vous connaissez Le faire-part des bébés animaux des Ogres de Barback ? Aujourd’hui, je vous « chante » une petite adaptation de mon invention (1,2,3,4, c’est parti).

La maman du bébé sac à main

a le plaisir et la fierté

de vous présenter son gamin,

son petit sac nouveau-né.

Il a un petit nœud doré

et une chaînette argentée

Comme un p’tit sac de fille, madame

comme un p’tit sac de fille.

 

Voilà, j’arrête mon délire et je vous montre mon rejeton.

imag0580.jpg

Il s’agit de la pochette nœud de Elm Street Life (dont je vous avais déjà parlé ici) que j’ai décidé de « transformer » en sac.

Pour une première cousette, j’ai été plutôt ambitieuse : pose d’une fermeture à glissière, épaisseur de tissu ++ par endroit en plus de devoir utiliser une machine sans la faire exploser (si si c’est possible ! je l’ai fait !).

IMG_20171020_093634_110.jpg

Pour rappel, le tuto de Elm Street Life est en anglais mais les photos sont plutôt claires (sauf si comme moi, vous les regardez sur un écran riquiqui et sans lunettes !).

IMAG0553

Niveau matériel, il vous faut :

  • tissu extérieur (50 cm de hauteur)
  • tissu intérieur (25 cm de hauteur)
  • une fermeture non séparable coordonnée à votre tissu (25 cm)
  • du fil coordonné à votre tissu
  • du thermocollant
  • une machine à coudre
  • des ciseaux
  • des épingles
  • un fer à repasser

IMG_20171020_201545_663

J’ai coupé les morceaux suivants (je vous mets la conversion en cm parce que Whitney Newby parle en yard et en pouces).

Dans le tissu « extérieur » :

  • 2 morceaux de 25 cm sur 15 cm (corps du sac)
  • 2 morceaux de 28 cm sur 12.5 cm (nœud)
  • 1 morceau de 5 cm sur 12.5  cm (boucle du nœud)
  • si vous choisissez l’option pochette : 37 cm sur 9 cm pour la sangle
  • j’ai choisi de mettre une chaîne (2 m) et de l’attacher grâce à deux rubans fixés sur les côtés.

Dans le tissu « intérieur » : 

  • 2 morceaux de 25 cm sur 15 cm

Il vous faudra également 2 fois 25 cm sur 15 cm d’entoilage thermocollant.

le bazar de milipuce sac

Alors, si vous êtes débutante, quelques conseils quant au choix du tissu :

  • prenez un tissu qui ne s’effiloche pas (mon tissu est très joli mais il sème des fils partout et ce n’est pas toujours évident à gérer).
  • un tissu trop rigide ne facilite pas l’assemblage (donc ni trop mou, ni trop dur).
  • choisissez une couleur plutôt claire (parce que découdre du fil noir sur un tissu noir par une nuit noire… bah c’est galère).

J’ai commis quelques erreurs par manque d’attention ce qui m’a valu de découdre et recoudre plusieurs fois donc je vous conseille d’imprimer le tuto pour l’avoir sous les yeux.

IMAG0585
le défaut qui tue

Je vous liste les trucs qui clochent chez mon bébé (si si je suis une maman aimante mais pas aveugle quand même) :

  • J’ai mal placé le nœud (je n’avais pas laissé assez de place en haut pour coudre la fermeture. j’ai donc inversé le tout mais il est un poil trop bas)
  •  Je ne suis pas très satisfaite de ma dernière couture (défaut monstrueux sur l’un des côtés) mais j’avais déjà coupé le surplus de tissu et j’ai eu peur de me louper vu les épaisseurs à gérer par endroit. 
  • J’ai mal coupé le tissu de la doublure (mais bon ça ne se voit pas donc…)
  • Mes coutures ne sont pas toujours très droites (l’envie d’en finir au plus vite était parfois trop forte !).

Bon, j’ai survécu à ma première vraie cousette et j’en suis fière ! Les premières heures ont été à la fois heureuses et douloureuses (et les suivantes aussi à cause d’un problème de tension sur ma mac). Bon j’en parle comme d’un accouchement ou d’un marathon (enfin pour le dernier, j’imagine parce que je n’ai jamais couru plus de 8 km d’affilée) mais ça m’a mise dans un état, cette histoire ! Euh, d’ailleurs, c’est normal d’avoir un point de côté en cousant ? Au début, j‘étais tellement stressée  que j’en ai oublié de respirer.

Malgré tout, j’y ai vite pris goût. La couture, ça vide vraiment bien la tête.

Et vous, c’était/ce sera quoi votre premier projet en couture ? Vous avez tout de suite accroché ou pas ? Vous avez des projets à conseiller à une petite débutante comme moi ?

Ma prochaine cousette est  déjà presque sous le pied de biche mais je suis toujours partante si vous avez des idées. 

Biz biz et à bientôt

 

 

 

 

Des boucles d’oreilles ROCK : tutoriel en images

Je profite des derniers jours de vacances pour m’occuper du blog, réaliser quelques « gros » projets ou me laisser porter par mes envies du moment (ou celles de mes filles). Le bilan des 2 semaines passées est plutôt positif :

Et comme j’ai tendance à la procrastination, au lieu de retrousser mes manches et de sortir les pinceaux, j’ai farfouillé dans mon matériel à bijoux pour réaliser des petites boucles d’oreilles. J’ai été inspirée par les bijoux Rock de la collection Zadig et Voltaire x Annelise Michelson (lien ici). Alors évidemment, mes petites créations à 2 euros ne peuvent pas rivaliser avec des BO à 215 euros mais j’ai la satisfaction de ne pas avoir vidé mon compte en banque ! Bon, l’enseigne Claire’s propose semble-t-il des créoles de ce genre pour 6,99 euros mais 1. je n’aime pas trop les bijoux dorés et  2. je ne peux pas dire « c’est moi qui l’ai fait ».

BO ROCK ALIXE5.jpg

 

Une photographie des BO portées par mon joli modèle. Je ne vous montre pas sa bobine complète (peur qu’elle me traîne devant les tribunaux plus tard ou qu’elle me demande un salaire!). C’est dommage… elle a des yeux bleus magnifiques.

Alors, parlons peu parlons bien.


LE MATOS


bo-rock-materiel.jpg

  • 32 cm de chaîne à grosses mailles (dégotée dans mon stock de bidules donnés par ma mère)
  • 2 crochets d’oreilles
  • 2 créoles
  • pinces à bijoux

 


LES ETAPES


Séparez la chaîne en 2 parties égales en retirant un maillon et conservez-le

DSC_2223BO ROCK MAILLON

Ouvrez la créole

DSC_2226

 

 

 

 

 

 

 

Enfilez la chaîne en gardant une maille libre à chaque extrémité.

DSC_2238.JPG

Attachez les extrémités à l’aide du maillon laissé de côté.

DSC_2243.JPG

Faites la seconde BO

DSC_2246.JPG

Ouvrez le crochet et insérez-le dans le trou de la créole.

DSC_2248DSC_2250

 

C’est fini !

DSC_2258.JPG

BO ROCK ALIXE3

 

BO ROCK ALIXE4

 


DIY bijoux : collection « récréation » #1

Pour le Projet DIY #20 Retour en enfance, ma première idée était de créer plusieurs bijoux sur le thème de la récréation. Parce que petite, j’étais du genre à adorer l’école (et plus grande aussi d’ailleurs).

Pour moi, septembre était synonyme de

  • rentrée scolaire
  • fournitures (ah les feutres, les stylos bic et le pot de colle Cléopatra tout neuf!)
  • anniversaire
  • retrouvailles avec les copines et…
  • récréation !

Pour être honnête, la récréation pouvait vite tourner au cauchemar pour moi. Zéro coordination, aucun souffle, des jambes pas foutues de courir sans chuter à tel point qu’en CE, des maternelles arrivaient à me rattraper au jeu du facteur ! Et pourtant, cela reste de bons souvenirs. La corde à sauter, l’élastique, Un deux trois soleil, les avions en papier pliés en catimini pendant les cours…

Ah, en rédigeant ces mots, je me dis que mes bijoux « récré » n’étaient pas une si mauvaise idée ! Mais ma tête étant un vrai bazar, j’ai décidé (la boule au ventre et toujours assez peu convaincue) de participer avec un autre tuto, la veilleuse Princesse Poppy.

Allez, j’arrête de ruminer ma névrose. L’heure est venue de vous présenter les petits objets qui m’ont tant tracassée durant ces trois interminables semaines.

#1 Collier « corde à sauter »

Pour ce collier, j’ai trouvé un très joli dessin libre de droit mais vous pouvez trouver ou  dessiner votre propre modèle.

Matériel

matériel.jpg

  • une feuille de plastique dingue Graine créative
  • des ciseaux
  • une chaîne et un fermoir
  • des anneaux brisés
  • du vernis à ongle
  • du vernis en spray
  • des pinces à bijoux (coupante et à bec)
  • four / plaque / aluminium

Étapes

  1. Tracez les contours de votre modèle sur le plastique fou.

DSC_0128.JPG

2. Découpez délicatement.

DSC_0130

3. A l’aide de la perforeuse, faites un trou dans chaque main.

DSC_0131.JPG

4. Mettez votre création sur une plaque recouverte de papier aluminium et suivez les indications de cuisson fournies par le fabricant.

 

Le plastique rétrécit et se tord dans tous les sens (c’est très drôle à regarder mais un peu flippant !)

Lorsqu’il est de nouveau plat, la cuisson est terminée. Sortez rapidement la plaque du four et posez un objet lourd (une plat par exemple)sur votre création.

5. Lorsque le plastique est bien froid, vous pouvez appliquer le vernis à ongles. Attendez le séchage complet entre chaque couche.

6. Vaporisez une couche de vernis en spray

DSC_0002_1.JPG

Il faut bien compter une journée de séchage pour chaque côté.

7. Préparez la chaîne.

Coupez deux morceaux de 27 cm et fixez le fermoir.

8. Ouvrez les anneaux brisés à l’aide des pinces.

DSC_0085_1.JPG

Chaque anneau doit être insérer dans un trou puis dans la chaîne.

DSC_0087_1.JPG

Refermez l’anneau à l’aide des pinces.

CORDE A SAUTER EH EH !!!

collier

DSC_0104_1

DSC_0105_1

N’hésitez pas à m’envoyer vos questions et les photos de vos réalisations !

Le bijou « récréation » #2 arrive très prochainement.

A bientôt