Comment créer avec des perles ?

Bonjour

alors le titre est très mal choisi mais je n’en ai pas trouvé d’autre. La semaine dernière, je vous présentais mes participations au défi Instagram autour des couleurs automnales. Comme d’habitude, je vous disais que ma vie était difficile et blablabla et que j’étais bien nulle et blablabla. Mais une lueur d’espoir semblait poindre à l’horizon ! Car oui, en une année et des brouettes à créer mes diagrammes et à regarder les tissages de talentueuses créatrices en essayant de comprendre la source de leur génie (et grâce au groupe Facebook créé par Emilie alias Cœur Citron), j’ai compris deux ou trois trucs.

à bicyclette le bazar de milipuce

Je ne vais pas vous donner LA formule qui permet de créer un superbe motif à coup sûr. Elle n’existe pas. En revanche, mes erreurs et mes réussites m’ont permis d’arriver à cette conclusion : apprenez à vous connaître et à repérer ce que vous aimez faire et quelles sont vos forces et vos faiblesses. Si vous restez fidèles à ce que vous aimez et si vous travaillez à corriger vos défauts et à développer vos qualités, vous serez satisfaits la plupart du temps.

J’ai réalisé un petit sondage sur le groupe Facebook « savoir créer son propre diagramme… ». Les questions étaient les suivantes : utilisez-vous un logiciel, une grille papier, les deux ? Utilisez-vous la fonction transfert d’images ? Vous partez d’un dessin libre de droits, de votre propre dessin, de photographies ?

Le sondage et les différents commentaires m’ont confirmé que : chaque créatrice a sa méthode et qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises techniques si elle correspond à ce que l’on sait et aime faire. Alors, je développe un peu les différentes questions.

Logiciel ou papier ?

Si la majorité des personnes sondées (waouh ça fait sérieux tout cela) utilise un logiciel pour concevoir son diagramme, certaines optent pour le papier. D’autres créatrices naviguent entre les 2 en fonction de leur projet et notamment de la taille du motif.

Pour celles qui s’interrogent sur les logiciels, Cœur Citron en a rédigé beaucoup et j’ai écrit quelques articles à ce sujet (il faut fouiller dans les archives). Gaëlle alias LaBlueMoon avait publié une vidéo sur sa chaîne YouTube.

À ce propos, Le logiciel gratuit easy Bead pattern ne serait plus téléchargeable… Le site E-perle a référencé les logiciels disponibles et Perles and CO met à disposition des grilles vierges imprimables.

Fonction transfert ou pas ?

Alors là je vais peut-être perdre quelques lecteurs si je n’explique pas ce qu’est la fonction transfert ! Pour faire simple : les logiciels offrent la possibilité de convertir une image en diagramme (et pour plus d’explications allez faire un tour ici et ici).

 

La fonction transfert gagne d’une courte tête. Si certaines disent l’utiliser pour concevoir des grands diagrammes, d’autres estiment qu’elle peut être utile pour aider les débutantes mais que le rendu est généralement peu satisfaisant.

A mes débuts, j’ai trouvé que la fonction « transfert » était géniale et je me suis dit que grâce à cet outil, la création de diagramme devait être un jeu d’enfant. Bon bah autant être honnête, je ne me sers plus de cette fonction depuis des mois. Je rejoins l’avis d’autres créatrices : si le transfert a un côté rassurant, cela peut faire perdre beaucoup de temps car le résultat obtenu « en un clin d’oeil » demande souvent beaucoup de travail.

Alors comment fait-on sans utiliser le transfert d’image ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Il faut expérimenter pour savoir ce qui vous correspond le mieux. Certaines placent leur image sous la grille du logiciel ou la grille papier et travaillent d’abord le contour. D’autres tracent d’abord les détails.

Sur Instagram, j’ai découvert le compte d’une créatrice incroyable (cliquez ici si j’ai piqué votre curiosité). Elle crée des colliers en perles miyuki d’après des photographies d’animaux et ce qui est génial c’est qu’elle publie des photographies de la conception de ses modèles.

Certains/certaines créent à partir d’un dessin libre de droits. D’autres dessinent leur motif (des photographies de différents angles peuvent leur servir de supports pour analyser leur modèle et concevoir leur dessin). Les créatrices qui maîtrisent l’art des couleurs sont de vraies championnes pour analyser les photographies et réaliser des diagrammes très réalistes avec des dégradés et des nuances incroyables.

Ce qui fonctionne pour moi ?

Les défis proposés par Perles and co sur Instagram ont confirmé que :

  1.  je suis une quiche dans la gestion des couleurs.
  2. la solution est de m’imposer une palette de couleurs coordonnées qui colle au thème du tissage.

Ma longue traversée du désert (bon ça n’a duré que quelques mois mais j’étais bien triste quand même) et ma déception sur le diagramme du chamois m’ont appris que je ne sais pas travailler d’après photographies. Il faut que je gribouille mes idées pour pouvoir créer un motif sur logiciel.

Je vous montre ce que cela donne en images.

Mes dessins ne cassent pas des briquettes. Ils servent surtout à visualiser ce que j’ai en tête. Généralement, Je recherche un mouvement. Le fait de gribouiller permet de simplifier le modèle en ne gardant que les traits principaux. Lorsque le diagramme est globalement concordant avec mon idée de départ, j’ajoute des détails. Sur les croquis, j’annote parfois les couleurs à utiliser. J’essaie désormais de sélectionner 7 à 10 couleurs dans mon stock avant de commencer le diagramme. Cela compense mes difficultés à coordonner les couleurs et j’essaie de gérer les textures et les reliefs.

Avec la pratique, j’arrive à me passer de gribouillages préalables (comme pour l’adolescente sur son arbre). Mais le plus souvent, je réalise beaucoup de croquis qui ne deviendront pas des diagrammes. Je bloque parfois, je bifurque vers un autre angle et puis des fois j’y reviens et trouve une solution pour concrétiser mon idée initiale (c’est le cas d’un tissage que j’ai fini hier pour le concours Halloween organisé par E-perle).

Comme je ne sais pas trop comment conclure cet article, Je vous dis simplement :

A bientôt  !

Biz

 

 

 

Couleurs Printemps miyuki ou comment j’ai tissé des diagrammes de plus de 3 cm

Bonjour,

Le temps passe à toute vitesse ou je travaille au ralenti ? L’été approche et je ne t’ai toujours pas présenté mes participations au concours Instagram organisé par Coeur citron, Liliazalée et Perles and CO.

C’était un concours hyper original car pour une fois le thème était libre mais les couleurs étaient imposées. Nous avons créé ou customisé des motifs en utilisant les 9 couleurs composant le pantone du printemps (des équivalents étaient proposés et en cas de doute, Aurélie et Emilie étaient là pour valider les choix).

Ne pas avoir à me soucier des couleurs a été une vraie libération. À tel point que j’en ai oublié mon obsession pour les diagrammes riquiquis. Et oui, J’ai cru arriver au bout de ma vie après seulement deux rangs mais j’ai achevé mon « énorme » Tissage (de 4,5 cm) avec un sentiment de victoire. L’euphorie était telle que j’ai même remis ça !

IMG_20180506_175453_939

IMG_20180511_100329_369

Et en exclusivité mondiale, Je vous révèle mes talents de dessinatrice 😂

Ce n’est pas du grand art mais j’aime bien travailler comme cela depuis quelques temps. Je griffonne mon idée de départ sur un petit morceau de papier et hop j’essaie de le transposer en perles.

received_303991556803487

Cette semaine, C’est promis, je te parle du concours #fetonslamusiqueenmiyuki. Si tu as Instagram, les infos y sont déjà 😊😊😊

Défi de Coeur citron : flamant rose en miyuki

Bonjour

le mois d’avril s’achève sur une journée de pluie. Heureusement, grâce au défi proposé par Emilie (connue sous le nom de Cœur Citron), je vais vous exploser les mirettes avec un condensé de couleurs flashy. Le thème du mois était #lesflamantsmiyuki et le rose était donc de rigueur. J’ai créé trois diagrammes mais je n’en ai tissé que deux (pas eu le temps de faire plus, snif). Je vous les montre ?

Mais avant, je vous renvoie à mon premier article sur les miyuki (c’était il y a un an et je tissais déjà un flamant rose… et j’avais envie de le zigouiller ! J’ai des circonstances atténuantes messieurs, mesdames les juges…)

alice et le flamant rose le bazar de milipuce motif protégé

En diagramme :

alice et le flamant rose bazar milipuce2

Ma seconde participation

le bazar de milipuce flamant rose motif protégé

fr bs decolle le bazar de milipuce2

Il s’est fait étrangler une paire de fois pendant le tissage (la faute à son long cou et ses pattes sans fin).

Je vous montre bientôt d’autres créations : au programme, une princesse à queue de poisson et des couleurs printanières.

Au fait, le concours spécial Lama Luiza est fini… Bravo à Agnès et Sandra !

bises

Le printemps est là ! Petits diagrammes dans le thème…

Bonsoir,

qui dit mercredi dit miyuki ! Je partage avec vous quelques diagrammes qui rendent hommage au printemps. Ils ont la particularité d’être petits minis et cela n’est pas anodin. J’ai conçu de plus grands diagrammes sur ce thème mais je n’ai pas le courage de les tisser (fainéantise ou vrai manque de temps, je m’interroge ?). Ce qui est sûr c’est que j’appréhende beaucoup de débuter un tissage voire de le finir et de me rendre compte qu’il est atroce (couleurs mal choisies, proportions incohérentes, défi technique irréaliste… les causes de plantage sont nombreuses). Et puis, je n’aime pas tisser un diagramme sur plusieurs jours. S’il est fini en deux heures, je suis déjà un peu au bout de ma vie. Vingt ou trente minutes, c’est le top du top pour moi.

SAUTE MOUTON LE BAZAR DE MILIPUCE

Cela demande parfois plus de travail pour créer un petit motif qu’un grand car la miniaturisation même sur logiciel exige pas mal de réflexion et de minutie (en tout cas pour moi). Le transfert d’images est souvent inutile ce qui me pousse à dessiner de petits schémas pour bien visualiser les détails qui doivent ressortir.

Parfois, je fais très très petit comme avec ce petit hérisson et puis j’ajoute des perles car le résultat ne me satisfait pas.

IMG_20180310_182347_459

Parfois, je fais très grand et je panique totalement à l’idée de tisser pendant des heures sans garantie quant au résultat final (je déteste les jeux de hasard, j’adore connaître la fin du film ou de la série avant de commencer à regarder le premier épisode, ça vous situe un peu l’ampleur du problème…)

Exemple avec cette mésange de taille honorable…

la mésange en vol le bazar de milipuce

devenue riquiqui

mésange mini

IMG_20180311_172414_309

Parfois, je me lance avec une idée en tête et j’avance à tâtons (en faisant appel aux créatrices du groupe FB « savoir créer son diagramme » pour valider telle ou telle modification… parfois je les embête juste pour une perle… et je ne leur dis même pas où se trouve la différence lol).

Exemple avec mes petits moutons… J’avais envie de faire un tissage mini, accessible pour les débutants et tout doux tout doux.

mouton noir le bazar de milipuce

 

Je travaille sur d’autres diagrammes printaniers et sur une ou deux petites variantes de mes moutons (je les adore et je les trouve très photogéniques… Dix photos et hop le tour était joué, contre mes 50 photos habituelles qui au final s’avèrent souvent bof bof)

moutons le bazar de milipuce 2MOUTONS LE BAZAR DE MILIPUCE

SAUTE MOUTON LE BAZAR DE MILIPUCE